Confinement: le PIB de la France dégringole de 13% au second trimestre

0
Le président Macron, regard tourné vers le ciel. Le salut viendra peut-être de là.

Les mesures de confinement prises par le gouvernement français pour endiguer le coronavirus ont eu un effet désastreux sur l’économie. Au deuxième trimestre 2020, le produit intérieur brut (PIB) accuse une récession historique de -13,8%, succédant à -5,9% enregistré au premier trimestre 2020. Jamais l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) n’a accusé une récession aussi forte.

Tous les pans de l’économie ont été touchés, à commencer par les exportations, en baisse de -25,5%, les importations (-17,3%), les dépenses de consommation des ménages chutent (-11%). La formation brute de capital fixe (FBCF) accuse une contre-performance de -18 %. En clair, le président Emmanuel Macron a du pain sur la planche à deux ans des présidentielles françaises.

En dépit de son caractère sévère, ce résultat est moins mauvais que prévu. Les analystes tablaient en moyenne sur une contraction de 15,3 % du PIB et à la mi-juin et l’Insee avait évoqué une prévision de -17 %. « La baisse du PIB est un chiffre moins sévère que prévu. Ça prouve que nous ne sommes pas impuissants face à la crise », a expliqué Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance sur CNEWS, espérant qu’il n’y ait pas de seconde vague de la pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here