Citi rend publique une nouvelle stratégie quinquennale en matière de développement durable

0
Les PDG de Citigroup Michael Corbat, JP Morgan Chase James Dimon et d'autres grands dirigeants de banques prêtent serment devant une commission parlementaire au Congrès américain, le 10 avril 2019 afp.com/MANDEL NGAN.

Un objectif de financement environnemental de 250 milliards USD. L’analyse du risque climatique devrait s’approfondir. Citi sera alimentée à 100 % en électricité renouvelable au plus tard à la fin de l’année 2020.

New York – Citi a rendu publique ce jour sa Stratégie quinquennale 2025 pour un progrès durable, dont le but consiste à accélérer la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Cette nouvelle stratégie inclut un objectif de financement environnemental de 250 milliards USD destiné à financer des solutions climatiques et à en faciliter la mise en œuvre dans le monde entier.

Ce programme s’inscrit dans la droite ligne de la précédente stratégie, annoncée en 2015 et qui s’est conclue l’an dernier, avec plus de quatre années d’avance par rapport au calendrier fixé. «S’il est un enseignement à tirer de la pandémie de COVID-19, c’est que notre santé et notre résilience économiques et physiques, notre environnement et notre stabilité sociale sont inextricablement liés, a déclaré Michael Corbat, PDG de Citi. L’objectif de financement environnemental était au centre même de la réponse de Citi à cette crise sanitaire. Il était encore plus présent dans les conversations avec nos clients et nos partenaires. Avec notre objectif de 250 milliards de USD, nous voulons être une banque leader de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone qui, d’après nos prévisions, devrait accélérer au fur et à mesure que des entreprises de toute nature passeront à un avenir plus durable. ».

Cette nouvelle stratégie, qui s’intègre au Cadre de politiques environnementales et sociales de Citi sera centrée sur trois domaines essentiels au cours des cinq prochaines années :

• Transition vers une économie à faibles émissions de carbone : Citi s’est donnée pour but de financer et de faciliter des solutions à faibles émissions de carbone à hauteur de 250 milliards USD supplémentaires, en plus des 164 milliards USD comptabilisés par la banque en liaison avec son objectif de financement environnemental de 100 milliards USD (2014-2019). Ce nouvel objectif inclut des activités de financement et de facilitation dans les domaines des énergies renouvelables, du transport durable, de la qualité et de la conservation de l’eau, des bâtiments verts, de l’efficacité énergétique, de l’économie circulaire, de l’agriculture durable et de l’utilisation du foncier. Citi continuera à développer des structures de financement innovantes et à rechercher des occasions d’approfondir l’impact positif dans ces domaines, tout en apportant un soutien à ses clients en relation avec tous les aspects de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Risque climatique : la mesure, la gestion et la réduction du risque climatique et des effets sur le portefeuille du client de Citi sont des aspects essentiels d’un passage à une économie à faibles émissions de carbone. Citi fait figure de pionnière en matière d’évaluation et de divulgation climatique, en accord avec les recommandations du groupe de travail sur l’information financière liée en matière climatique (Task Force on Climate-related Financial Disclosures, TCFD) ; elle a publié son premier rapport TCFD en 2018. Citi testera de manière plus approfondie la résilience de ses portefeuilles de prêt par rapport aux risques liés à la transition et physiques induits par le changement climatique, et poursuivra ses divulgations conformément aux recommandations du TCFD. La banque planétaire commencera à mesurer l’incidence du climat sur ses propres portefeuilles, ainsi que leur alignement potentiel sur la base de scénarios de réchauffement de 1,5 et de 2 degrés Celsius. Citi rejoint également le Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF), qui est un cadre global destiné à permettre aux établissements financiers de mesurer et de divulguer les émissions des portefeuilles de prêt, ainsi que d’élaborer une norme mondiale en matière de comptabilité du carbone pour les établissements financiers. Ces divers efforts seront à la base des modalités d’analyse, d’implication et de collaboration de Citi avec ses clients à l’avenir.

Opérations durables : cette stratégie inclut des objectifs opérationnels en termes d’empreinte de quatrième génération centrés sur les solutions en matière d’émissions de gaz à effet de serre, d’énergie, d’eau, de réduction de déchets et de constructions durables. Depuis 2005, nous avons réduit la consommation d’énergie de 3 600 GWh et évité le rejet de 2,4 millions de tonnes de CO2e, ce qui correspond aux émissions de gaz à effet de serre de plus d’un demi-million de voitures sur la route durant un an (équivalence fournie par le calculateur de l’agence fédérale américaine de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency, EPA)). Alors que la climatologie considère une réduction de 45 % des émissions de CO2 d’ici 2030, Citi raccourcit le calendrier avec une baisse de 45 % des émissions de CO2 au plus tard en 2025. Citi prévoit d’atteindre son objectif de 100 % d’électricité renouvelable pour alimenter ses installations dans le monde entier avant la fin 2020. En avril, Citi a obtenu la certification LEED Platinum pour son siège mondial de New York, ce qui correspond à une étape importante de ses opérations durables.

En devenant le premier signataire américain important des « Principles for Responsible Banking », Citi a démontré sa volonté de passer à une économie durable à faibles émissions de carbone. Citi a publié au mois d’avril son Rapport environnemental, social et de gouvernance (ESG) 2019, qui décrit sa performance dans un certain nombre de domaines ESG prioritaires. Citi est également arrivée au 2ème rang du classement 3BL Media des 100 meilleures entreprises citoyennes sur la base de la transparence et des performances ESG de la banque.

« Nous constatons une intégration réelle de la durabilité à nos activités, avec la formation de nouvelles équipes axées sur la durabilité et la dimension ESG, mais aussi un enthousiasme et un militantisme croissants au sein de Citi, a déclaré Val Smith, Directrice générale de la durabilité de Citi. Notre nouvelle stratégie unifie ces efforts en renforçant notre engagement en faveur du financement environnemental, contribuant ainsi à faire progresser notre travail dans le domaine de l’analyse et de la divulgation du risque climatique, ainsi qu’en continuant à minimiser l’impact de l’empreinte environnementale de notre entreprise.

Depuis le début de la pandémie mondiale de COVID-19, Citi n’a cessé d’approfondir ses efforts en matière environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) en réponse à la demande de ses clients et du marché. Ces dernières semaines, Citi a émis sa deuxième obligation verte de référence, la première obligation COVID-19 en USD d’Asie, faisant, à cette occasion, fonction de souscripteur unique pour la toute première Special Purpose Acquisition Company (SPAC) centrée sur la dimension ESG ; a renforcé ses politiques en matière de combustibles fossiles, et défini de nouvelles unités fonctionnelles axées sur la durabilité.

Au milieu de cette pandémie mondiale, Citi demeure déterminée à soutenir ses clients et partenaires locaux pour les aider à générer des effets sociaux et environnementaux positifs dans le monde entier. Citi et Citi Foundation ont engagé, à ce jour, plus de 100 millions USD à l’appui des efforts pour lutter contre la COVID-19 dans le monde entier. Citi continue à adopter des mesures proactives pour préserver le bien-être de ses salariés internationalement, y compris en allouant des primes spéciales à 75 000 de nos collègues pour les aider à surmonter les difficultés financières occasionnées par cette situation. Citi offre aussi son aide à ceux de ses clients qui ont été impactés, sous forme de reports de paiements de carte de crédit, d’abandon de frais, de programmes d’aide d’urgence et de dispositifs de soutien supplémentaire pour les petites entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here