Le Maroc attendu sur le marché international de la dette

2
Mohamed Benchaâboun, nouveau ministre marocain des Finances.

Dans son rapport sur le Budget économique exploratoire 2021, le Haut Commissariat au Plan (HCP), un observatoire indépendant de prévision et d’analyse des données de la conjoncture, prévoit une probable sortie du Maroc sur le marché international de la dette. Cette option est créditée par un déficit budgétaire attendu à 7,4% en 2020 et 5% en 2021 et, certainement, la nécessité de reconstituer les réserves de change, nécessaire pour le maintien de la monnaie nationale, le Dirham, dans son couloir de fluctuation vis-à-vis des grandes devises.

Pour rappel, en novembre 2019, le Maroc avait émis un emprunt obligataire sur le marché financier international pour un montant de 1 milliard d’euros, assorti d’une maturité de 12 ans et d’un spread de 139,7 pb, soit un taux d’intérêt de 1,5%. Cette émission qui marquait le retour du Royaume sur le marché financier international après 5 ans d’absence avait été créditée d’une sur-souscription record de la part des investisseurs internationaux.

Le royaume présente un taux d’endettement de 72,3% selon le HCP. Si l’on inclut la dette garantie, la dette publique marocaine atteint 89%. Bonne nouvelle cependant, le PIB marocain devait croitre de 5,6% en 2021 portée principalement par la demande intérieure et ce après un exercice 2020 qui le verra entrer en récession (-5,8% ), une première depuis deux décades, sous l’effet conjugué de la pandémie covid-19 et de la sécheresse.

2 Commentaires

  1. Le BIG problème du Maroc se sont les grosses fortunes et compris les hommes politiques et les ministres avec leurs double nationalité française ils sortent le double du Maroc de son PIB pour le placer en France.
    Les marocains résidant à l’étranger ont marre de rentrer des devises au Maroc , pendant le même temps nos dirigeants font l’inverse.

  2. Dette publique marocaine 89%, en realité, plus que 95%….
    Bonne nouvelle cependant, le PIB marocain devait croitre de 5,6% en 2021: Fiction….
    Un exercice 2020 qui le verra entrer en récession (-5,8% ), plutôt -25.8%…….
    Une corruption permanente engrainée dans un système féodal, ou tout appartient au roi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here