Côte d’Ivoire: interdiction de placement d’argent en ligne

0

Face à la recrudescence des activités de placement d’argent en ligne, appelées encore “marketing de réseau”, le gouvernement ivoirien veut sévir. Le mercredi 8 juillet, à travers un communiqué lu par le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré, le Conseil des ministres ordonne la cessation immédiate de toutes ces activités ainsi que la fermeture des sites internet concernés. Tout en enjoignant aux promoteurs de restituer intégralement, à chaque adhérent, le capital souscrit, sous peine de poursuites judiciaires.

Selon le gouvernement, ces nouveaux acteurs de marketing de réseaux ont vu le jour malgré les mesures de lutte contre le phénomène de placements illégaux d’argent ou de sociétés dites d’agrobusiness apparu entre 2016 et 2017. Avant ces dates, des citoyens avaient été grugés par des agences de placement d’argent en 2006-2007. Une rocambolesque affaire dans laquelle était citée nombre de personnes publiques ivoiriennes. «Ces structures, qui proposent des souscriptions en ligne, assorties de promesses d’importants retours sur investissement, par le biais de sites internet, n’ont pas de localisation géographique connue en Côte d’Ivoire contrairement aux sociétés d’agrobusiness localisables par une implantation physique », indique les autorités ivoiriennes. Selon des chiffres en leur possession, près de 30 000 personnes ont souscrit aux services de ces structures sur le territoire national. Il est demandé, de ce fait, à la population d’observer plus de vigilance face à ce phénomène qui prend de l’ampleur dans les pays sous développés. Les entreprises Crowd1, Qnet et Sahuiri font partie des acteurs de ce “marketing réseau” en Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here