RDC: amélioration attendue des recettes publiques avec la hausse des prix du cuivre, du zinc et de l’or

0

Le gouvernement de la RD Congo, pays producteur de minerais, espère voir les recettes publiques améliorées avec la hausse, sur le marché international, des prix du cuivre, du zinc et de l’or.
En effet, les cours du cuivre ont connu une hausse de 21 % au deuxième trimestre 2020, l”or a atteint un niveau record de 1760 USD l’once tandis que le prix du zinc  remontera pour le reste de l’année 2020 avec l’amélioration de la demande chinoise, selon les prévisions de l’agence Fitch.

Lundi 6 juillet 2020, l’or a atteint 1 790 USD l’once sur le  COMEX (marché américain des métaux précieux), un niveau jamais atteint depuis 2011.
S’agissant de la situation mondiale de la COVID-19, les données de l’université John Hopkins relayées par Bloomberg, indiquent que le  nombre de malades dans le monde a  dépassé la barre des 10 millions de cas positifs. 
Le risque d’une seconde vague de confinement, et donc d’un nouveau ralentissement de l’économie mondiale, pousse les investisseurs à sécuriser leurs actifs dans les fonds négociés en bourse associés à l’or.
Le cuivre a connu une hausse de 21 % au deuxième trimestre 2020, une  hausse consécutive  à l’amélioration de la demande chinoise. 

“La tendance devrait se poursuivre suite à la baisse de la production en Amérique du Sud qui est en ce moment frappée par une expansion rapide de la covid-19. Ce qui laisse des bonnes opportunités aux pays producteurs du cuivre africains,  notamment la RDC et la Zambie, qui sont les deux premiers producteurs du métal rouge”, notent des experts.

Le cuivre a connu une hausse de 21 % au deuxième trimestre 2020, dépassant même 6 000 USD la tonne la semaine dernière, une première depuis le début de la pandémie de COVID-19.
L’agence Fitch Solutions signale  que le zinc va se relever de la pandémie de COVID-19, son cours ayant progressé de 14,7 % par rapport à son plus bas niveau atteint en mars 2020.
Cette tendance  devrait se poursuivre pour les six prochains mois de 2020, projette-t-elle, se fondant sur  la reprise de l’activité économique en Chine, qui  soutiendra la demande du zinc.

“Ce qui va faire grimper les prix légèrement étant donné que la Chine représente déjà près de la moitié de la consommation mondiale de zinc et où il s’observe une hausse de 4,2 % en glissement annuel de la production”, fait remarquer l’agence.
À cause des effets négatifs du Coronavirus, le gouvernement de la RDC n’a pu collecter, au 15 juin 2020, que 1,412 milliard USD  des recettes publiques. Le gap était dû notamment au ralentissement de  l’économie mondiale suite à la pandémie de COVID-19, la RD  Congo étant dépendante de ses exportations des matières premières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here