Le coronavirus, une menace économique, financière et sociale pour les Etats africains (Moody’s)

0
Tableau montrant la violence des pertes de croissance du PIB induites par le coronavirus. (Moody's).

Les Etats africains pourraient être confrontés à des défis économiques, financiers et sociaux graves et durables du fait de l’épidémie du nouveau coronavirus et de son impact plus large sur le commerce mondial, les prix des produits de base et les marchés financiers, a déclaré Moody’s dans un rapport publié aujourd’hui.

“De nombreux gouvernements africains ont une capacité financière et institutionnelle limitée à absorber le choc actuel du coronavirus”, a déclaré Kelvin Dalrymple, vice-président de Moody’s – responsable du crédit et auteur du rapport. “Les effets négatifs à plus long terme sur les profils de crédit souverain de la région leur laisseront une capacité réduite à absorber les chocs futurs.

Le rapport estime que la fermeture des frontières ajoutées aux mesures de confinement ont considérablement ralenti le commerce à petite échelle à travers l’Afrique, une source cruciale de revenus et d’emplois sur le continent. La reprise sera lente. La baisse des revenus provenant du ralentissement économique, des dépenses de mesures et d’une augmentation des dépenses de santé aggravera considérablement les déficits budgétaires et augmentera les besoins d’emprunt.

Les économies exportatrices de pétrole comme l’Angola, le Nigéria, le Gabon et la République du Congo ont déjà connu une baisse des revenus qui aggravera encore leurs paramètres budgétaires déjà faibles et réduira les ressources disponibles pour rembourser la dette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here