La lune de miel entre la France et le Rwanda agrémentée par l’AFD

0
"Le président Macron est un chef d'État dont le point de vue n'est pas marqué par le passé", disait Paul Kagamé.

L’Agence française de développement (AFD) et le Rwanda ont signé mardi 30 juin 2020 deux accords de financement d’un montant de 49,5 millions d’euros (55 millions de dollars) destinés à la lutte contre la pandémie de Covid-19 dans le pays. Un prétexte d’actualité qui signe la relance de la coopération entre la France et le Rwanda mise en mal depuis près de 30 ans. Le génocide de 1994 et le rôle supposé joué par Paris ont longtemps terni les relations entre les deux pays. Mais l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée a tout changé. “Le président Macron est un chef d’État dont le point de vue n’est pas marqué par le passé”, disait d’ailleurs Paul Kagamé, président du Rwanda, qui a effectué deux visites officielles en France, en mai 2018 et août 2019.

Aujourd’hui, les deux pays veulent tourner la page. Et l’AFD vient fortifier cette nouvelle relation par un premier accord consistant en un prêt budgétaire concessionnel de 40 millions d’euros (environ 45 millions de dollars) qui soutiendra la stratégie du pays visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus ainsi que le plan de relance économique. Le deuxième accord concerne une subvention de 5,8 millions d’euros (6,5 millions de dollars) qui t appuiera le système de formation professionnelle mis en place par le gouvernement afin de stimuler l’emploi des jeunes grâce aux centres régionaux polytechniques intégrés (CIPR). Le prêt sera remboursé sur une période de 26 ans, à un taux d’intérêt inférieur à 0%. Selon l’AFD, son soutien apportera de la flexibilité pour permettre au gouvernement du Rwanda d’adapter l’allocation des ressources à mesure que la maladie évolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here