Chloroquine: la dernière étude du populaire Didier Raoult peine à convaincre

0
Le professeur Didier Raoult rencontre sur son chemin les gardiens de l'orthodoxie.

Le monde de la médecine française reste sceptique envers l’efficacité de la chloroquine et de ses dérivés dans le traitement de la covid-19 . La dernière étude sur la question, publiée le 25 juin dans Travel Medicine and Infectious Disease (TMAID) portait sur plus de 3 119 personnes traitées avec le «protocole Raoult» comparées à d’autres patients ayant bénéficié d’une autre traitement. L’étude ne permet pas de conclure sur l’efficacité de ce traitement contre le Covid-19 selon les gardiens du temple de l’orthodoxie et de la méthodologie.

Les conclusions de l’étude suggèrent qu’un diagnostic, un isolement et un traitement précoces des patients Covid-19 avec au moins trois jours d’administration d’hydroxychloroquine et d’azithromycine conduisent à des résultats cliniques significativement améliorés et à une baisse de la charge virale plus rapide qu’avec d’autres traitements.

En plus de l’hostilité des médecins, Didier Raoult doit fait face à une rare unanimité de la presse française contre lui. Quand l’Express titre “l’astuce du Pr. Raoult pour publier massivement des études et décrocher des financements”, Le Point fait le décompte des “4 mensonges” du marseillais devant la commission de l’assemblée nationale. Le Nouvel Obs pour sa part tente de dresser le profil psychologique des supporters de Didier Raoult avec l’expression “gilets jaunes” en parallèle et en orthogonale.

Reste qu’en dépit des attaques de ses pairs et des médias, le “controversé” professeur Didier Raoult continue d’engranger de la popularité. C’est ce que confirme un sondage Ifop pour La Tribune et Europe 1. Didier Raoult arrive, selon Capital, à une “surprenante” troisième place dans une liste de 40 personnalités politiques, scientifiques et intellectuelles, tout juste derrière le Premier ministre français Edouard Philippe et un certain Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique et solidaire. Preuve que les premières places étaient âprement disputées, le président Emmanuel Macron n’arrive que neuvième.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here