«L’emprunt Sonatel offre un couple risque-rendement attractif pour les investisseurs» (Exclusif)

0
Ababar S Diaw, DG d'Impaxis Securities.

Entretien avec Ababacar S. Diaw, DG IMPAXIS Securities

Avec l’emprunt obligataire de 100 milliards de Franc CFA lancé par la Sonatel, Impaxis Securities voit sa réactivité et sa capacité à structurer des opérations de haut bilan sur mesure, mises à contribution. Banque d’affaires arrangeur et chef de file de l’opération globale, Impaxis est dirigée par Ababacar S. Diaw, ancien banquier d’affaires dans le prestigieux département Fusions & Acquisitions de HSBC à Paris, qu’il avait rejoint après un cursus professionnel qui l’a vu auditeur à Deloitte Paris. Expert en ingénierie financière avec plus de quinze ans d’expérience dans les activités de banque de financement et d’investissement (BFI) et une expérience considérable en M&A (fusions acquisitions), Monsieur Diaw a rejoint Impaxis Securities en 2012.

A travers cet emprunt obligataire de la Sonatel, le plus important jamais organisé par un émetteur privé, le Directeur général d’Impaxis et son équipe de jeunes financiers de haut niveau insufflent du dynamisme et de l’innovation dans un marché ouest-africain en quête de papier frais et de renouveau. Diplômé de l’Université Paris Dauphine, au sein du Magistère Banque, Finance, Assurance, avec une spécialisation en “corporate finance and investment banking” au sein de la Olin Business School (Washington University in Saint Louis), et également titulaire du Master en Economie & Finance Internationales (DEA 106), Monsieur Diaw a arrangé plusieurs transactions sur l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Il s’agit de montages financiers et levées de fonds auprès des clients intervenant dans l’Energie, les Services Financiers, les biens de consommation, la distribution, les télécoms et l’immobilier. Avec une expertise complète sur les opérations de banque d’affaire tant advisory que capital markets, le financier aura en charge, lui et son équipe, de superviser la mobilisation de 100 milliards de Franc CFA en trente jours chrono dans ce qui sera une première prise de température du compartiment obligataire de la BRVM post-covid-19. Entretien.


IMPAXIS est le broker chef de file de l’emprunt obligataire de la Sonatel, la plus grande levée d’un acteur privé sur le marché financier régional. Quelles sont les caractéristiques de l’opération?

Tout d’abord permettez-moi une correction, Impaxis agit en tant que banque d’affaires arrangeur et chef de file de l’opération globale dont dans un premier temps un crédit relais avec en lead le Crédit Suisse et d’autres banques internationales/régionales et en second temps l’emprunt obligataire afin de ne pas prendre de retard dans l’exécution du plan de CAPEX. Concernant l’opération obligataire, c’est une émission d’un montant de 100 milliards FCFA approuvée par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) consistant en 10 000 000 de titres au prix unitaire de 10 000 FCFA. L’emprunt sera amorti sur une maturité de 7 ans à un taux d’intérêt facial de 6,50 %/an. Les intérêts seront payables semestriellement à partir de la clôture de l’opération et le remboursement du capital sera semestriel, après deux années de différé. La période de souscription sera ouverte du 15 juin au 15 juillet 2020. Les ressources levées serviront à financer le plan d’investissement de l’exercice 2020 pour les opérations au Sénégal. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site de l’emprunt https://sonatel-bonds.com/.

Compte tenu du contexte de la covid-19, le timing d’une telle opération est-il favorable ?

Certes la situation actuelle du Covid-19 a un impact mondial et sur tous les marchés financiers. Cependant, en cette période d’incertitudes, les investisseurs font un vol vers la qualité qui met un accent particulier sur la qualité de risque de l’Emetteur et en ce point, Sonatel a une carte unique à jouer dans la région selon nous. Sonatel, en tant que société Emettrice sur le marché financier régional, bénéficie d’une notation «Investment Grade», la meilleure note pour une entreprise privée émettrice au sein de la zone UEMOA à date (sur la base des notations par l’agence Wara pour des Corporates). De plus, Sonatel présente un risque de crédit exceptionnellement bas et une forte capacité à honorer le service de la dette à court et à long terme. Le niveau d’endettement de Sonatel est bas (son ratio Net Debt/EBITDA est en-deçà de la moyenne des sociétés TMT en Afriques sub- saharienne).

Ainsi, dans le contexte de Covid-19 avec ses conséquences économiques et les incertitudes, l’emprunt Sonatel offre un couple risque-rendement attractif pour les investisseurs.

Pouvez-vous revenir sur les raisons qui ont poussé la Sonatel à porter son choix sur IMPAXIS pour conduire cette opération stratégique ?

MPAXIS a été mandaté suite à un appel d’offre régional très concurrentiel. Sonatel, dont les standards et procédures de gouvernance sont de rang international, pourra plus renseigner sur les critères de son choix. Mais nous pensons que notre réactivité et notre capacité à structurer des opérations de haut de bilan sur mesure ont dû jouer un rôle sur ce choix.

Quelles sont vos perspectives pour le marché financier de l’UEMOA durant ce deuxième semestre 2020?

Les perspectives s’éclaircissent. La pandémie est en train d’être mieux prise en compte dans les différentes économies. Il y a les plans de reprises à préparer et le marché financier a un rôle clé à jouer ainsi que les banques d’affaires généralement pour les opérations de restructuration et de financement. Nous sommes pour notre part également sur quelques projets qui devraient apporter des solutions innovantes pour le financement des entreprises en général et des PME en particulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here