Sénégal : Contraction de 5,9% de l’activité économique au premier trimestre 2020

0
L’activité économique interne hors agriculture et sylviculture au Sénégal, mesurée par l’Indice général d’activité (IGA), s’est contractée de 5,9% en variation trimestrielle au premier trimestre 2020, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« Ce résultat reflète les contreperformances des secteurs tertiaire (-6,8%), secondaire (-6,0%) et de l’administration publique (-7,5%) », souligne la DPEE

Selon la DPEE, l’ amoindrissement  de l’activité dans le secteur tertiaire entre le quatrième trimestre 2019 et le premier trimestre 2020, est en rapport avec les activités immobilières (-17,3%), les  activités spécialisées, scientifiques et techniques  (-21,4%), le transport (-11,0%), le commerce (-2,8%), l’ hébergement et la restauration  (-12,3%) et les  activités artistiques, culturelles, sportives et récréatives » (-32,1%).

Sur une base annuelle, une contraction de 2,2% du secteur tertiaire est notée au premier trimestre, en liaison avec les activités immobilières (-20,8%), les  activités spécialisées, scientifiques et techniques  (-16,8%), l’ information et la communication  (-10,5%), l’enseignement (-5,9%), l’  hébergement et la restauration  (-13,4%) et le transport (-3,3%).

Concernant la contraction du secteur secondaire, elle est le fait des activités extractives (-35,6%), de la production agro-alimentaire (-9,0%), de la  production de métallurgie et fonderie, fabrication d’ouvrage en métaux  (-22,7%) et de la fabrication de matériels de transport (-37,0%).

Par contre, l’ égrenage de coton et la fabrication de textile  (+24,3%), la construction (+4,1%), la fabrication de produits chimiques de base (+10,6%) et le  travail du caoutchouc et du plastique  (+18,3%) se sont, particulièrement, bien comportés sur la période.

Sur une base annuelle, une contraction de 4,9% de l’activité est notée dans le secteur secondaire, en liaison avec les activités extractives (-55,1%), la  production de métallurgie et fonderie, fabrication d’ouvrage en métaux  (-32,5%), le  travail du caoutchouc et du plastique  (-25,9%) et le  travail du cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures  (-46,9%). En revanche, l’ égrenage de coton et la fabrication de textile (+28,3%), la production agro-alimentaire (+6,2%), la construction (+6,6%) et la fabrication de produits chimiques de base (+11,9%) ont affiché de bons résultats sur la période.

Quant au secteur primaire hors agriculture et sylviculture, il s’est raffermi de 5,7% entre le dernier trimestre de l’année 2019 et le premier trimestre de l’année 2020, porté par la pêche  et amoindrie par la contraction de l’élevage.

Au premier trimestre 2020, les débarquements de la pêche se sont en effet consolidés de 26,5%, en rythme trimestriel, attribuable aux accroissements respectifs des prises artisanale (+36,9%) et industrielle (+46,7%). Le renforcement de la pêche artisanale est principalement porté par les débarquements dans les régions de Dakar (+16,1%), de Saint-Louis (+35,4%), de Thiès (+51,9%), de Ziguinchor (+23,6%) et de Fatick (+73,7%). Concernant la pêche industrielle, une hausse des captures de  poulpe, seiche, sole, rouget, raie, filet de poisson plat  (+112,7%) et de  sardinelles, maquereaux, chinchards  (+228%) est notée au premier trimestre 2020, en liaison avec l’entrée massive de navires au port de Dakar. Durant cette période, il a été enregistré 1139 navires  contre 928 au dernier trimestre 2019.

Le sous-secteur de l’élevage s’est contracté de 3,5% en variation trimestrielle, au premier trimestre 2020 en raison de la baisse des productions contrôlées de viande ovine (-10,6%) et caprine (-9,5%) du fait des premiers effets de la crise sanitaire (couvre-feu, fermeture de marchés et loumas ou marchés hebdomadaires) et de la rareté saisonnière des petits ruminants sur la période.

En variation annuelle, le secteur primaire, hors agriculture et sylviculture, s’est également consolidé de 13,5% au premier trimestre de 2020, à la faveur des performances de l’élevage (+5,3%) et de la pêche (+31,3%).

Globalement, les données de la DPEE indiquent que sur une base annuelle, une contraction de 1,9% de l’activité économique est notée, au premier trimestre 2020, en liaison avec le secondaire, le tertiaire  et l’administration publique  qui se sont repliés respectivement de 4,9%, 2,2% et 1,6%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here