“D’abord rassurer les clients”, déclare Dieng Adama, directeur général de la Nouvelle Banque de Mauritanie (entretien)

0
Dieng Adama.

Economiste et fin connaisseur du secteur bancaire mauritanien, Dieng Adama a été coopté par le groupe Canadien Westbridge Mortgage REIT, nouvellement installé en Mauritanie, après l’acquisition de la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM). Une nouvelle aventure pour cet expert de plus de 30 ans de carrière au sein de la Banque Centrale de Mauritanie. Le défi majeur de Dieng Adama est de rebâtir la NBM autour des priorités du spécialiste Canadien du financement immobilier avec un fort accent sur le recouvrement et l’inclusion financière. Entretien.

L’acquisition de la NBM par le groupe Westbridge Mortgage REIT est accueillie par la plupart des acteurs du secteur privé mauritanien comme un challenge surtout après tant d’années de crise et de mal gouvernance au sein de cette banque. Comment comptez vous relever les défis et remettre les pendules à l’heure ?

Effectivement, pour tous ceux qui connaissent la situation actuelle de la banque et Dieu sait qu’ils sont nombreux, (entre les déposants, les particuliers, les entreprises publiques, les projets, les institutions publiques, les correspondants, les créditeurs divers et les banques de la place), remettre la pendule à l’heure est un véritable défi. Mais j’aime relever les défis : pour se faire, nos priorités consistent à d’abord rassurer nos clients
en désintéressant le plus rapidement possible les particuliers déposants, les fournisseurs et en réglant les dossiers en contentieux. Nous devons ensuite trouver des accords avec les institutions publiques et les correspondants pour étaler le remboursement des engagements de notre banque dans un délai convenable. L’accent sera mis sur le recouvrement et l’assainissement de la banque avec la fermeture des agences non rentables, le redéploiement du personnel et la compression des charges…

Le groupe WMR est connu par son expérience dans le financement de l’immobilier. Quel pourrait être le niveau de contribution de votre banque dans le financement des programmes immobiliers privés ou publics du pays?


Les banques de droit mauritanien, qu’elles soient conventionnelles ou islamiques, à capitaux privés mauritaniens ou étrangers, sont toutes des banques de détail privilégiant des crédits à très court terme; cette orientation s’explique entre autres par la rareté des ressources longues. L’arrivée du groupe WMR avec une expérience avérée dans le financement de l’immobilier est une chance pour les mauritaniennes et mauritaniens et notre ambition est de rendre le crédit immobilier accessible aux citoyens aussi bien locaux que ceux de la diaspora. Nous comptons accompagner les autorités dans la mise en œuvre de leur ambitieux programme de construction et de réhabilitation des infrastructures religieuses, culturelles et sportives.

L’implantation de WMR en Mauritanie pourrait booster les investissements mixtes entre promoteurs canadiens et ces mauritaniens. Que prévoit votre structure pour soutenir ce élan?

Westbridge Mortgage rejoint une liste grandissante de firmes canadiennes en Mauritanie, dont Kinross gold et AL GOLD Ressources ; le groupe aidera non seulement des sociétés déjà implantées à augmenter ou renforcer leurs investissements dans le pays mais aussi WMR attirera d’autres investisseurs nord-américains en Mauritanie.

La Mauritanie est connue par un taux de bancarisation faible. Quelle pourrait être la solution de votre banque pour ramener ce taux à un niveau beaucoup plus respectable ?

Effectivement, le taux de bancarisation en Mauritanie est l’un des plus bas de la sous-région, de l’ordre de 14 % contre 22% au Maroc, 18,5% au Sénégal et 16,6% en Côte d’ivoire ; or il est établi que le taux de bancarisation est un levier du développement économique et social. Indépendamment du rachat de la NBM, le groupe WMR a déposé un dossier de demande d’agrément d’une banque participative. L’obtention de cet agrément fera de cette institution une plateforme de financement et d’assistance technique des autres institutions de microfinance de la place; le groupe mettra en place une ligne de financement de près de 15 millions de dollars sur 3 ans pour quelques institutions de microfinance. Le groupe compte organiser des journées de finance participative d’ici fin 2020 où de grandes institutions internationales prendront part pour partager leurs expériences dans le financement de la microfinance. Ces investissements sont de nature à relever le taux de bancarisation.

Quelles seront les perspectives de votre structure durant les 5 prochaines années ?

Le marché mauritanien est largement porteur et potentiel, le produit est vendable et nous le rendrons accessible à la clientèle. D’ici mars 2021 , la banque respectera toutes les normes exigées par la Banque Centrale, par Bâle III et par la règlementation canadienne ; au bout des 5 prochaines, nous serons une banque de référence au niveau de la sous région et, pourquoi pas, la première banque de la sous-région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here