RDC : les communautés vulnérables bénéficient de 445 millions USD de la Banque mondiale

0

L’Association internationale pour le développement (IDA), à la suite de l’approbation du Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale, octroie un deuxième financement additionnel de 445 millions USD en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RD Congo pour la paix (STEP 2), en vue  d’améliorer l’accès des communautés vulnérables à des moyens de subsistance et à des infrastructures socio-économiques.
«Ce nouveau financement permettra d’élargir le nombre de provinces où les communautés les plus vulnérables, y compris les réfugiés, bénéficieront de filets sociaux sous forme d’emplois temporaires et de transferts monétaires », explique Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC  la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi.

Il souligne, dans un communiqué du 21 mai 2020, que le  projet initial a permis de réhabiliter plus de 850 infrastructures communautaires et  a également créé plus de 1,3 million de jours de travail temporaire pour les personnes vulnérables.
Il a doté 45 000 ménages de technologies agropastorales améliorées et permis le renforcement des capacités de près de 5 000 membres de comités locaux de développement.
Ce financement additionnel bénéficiera à près de 2,5 millions de personnes pour la construction et le  maintien de 2 000 infrastructures de base, dont 500 écoles au moins pour soutenir le programme de gratuité de l’éducation primaire.

Par ailleurs, 300 000 personnes recevront des transferts monétaires dans les 1 000 communautés ciblées pour un montant de 100 millions de dollars.
Mis en œuvre par le Fonds social de la République (FSRDC), le projet STEP 2 appuiera la structuration du secteur de la protection sociale grâce à des partenariats inédits avec le ministère des Affaires sociales (MINAS), et la Commission nationale pour les réfugiés (CNR).
La RDC sera ainsi dotée d’un registre social comprenant 1,8 million de bénéficiaires.
“Dans le cadre de la réponse COVID-19, le STEP 2 pourra réaffecter et mobiliser rapidement des fonds pour atténuer les impacts socioéconomiques sur la population congolaise et mieux protéger les ménages les plus vulnérables.Ce deuxième financement additionnel du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix comprend un crédit de 285 millions de dollars et un don de 160 millions de dollars”, rapporte le communiqué.

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. 
Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis.

Enfin, l’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. 
Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here