Les institutions arabes débloquent 10 milliards de dollars pour les pays en développement

1
Les 10 institutions arabes qui se sont engagées à hauteur de 10 milliards de dollars.

Réunis le 18 mai 2020 (25 ramadan 1441 selon le calendrier musulman) par visio-conférence, les chefs des institutions du groupe de coordination arabe ont pris la résolution de débloquer 10 milliards de dollars USD en faveur des pays en développement. Ce montant est destiné à aider les pays en développement, au moyen d’une approche holistique, dans leurs efforts de riposte immédiate et de rétablissement économique face au marasme induit par la pandémie et à ses effets.

Le groupe a réaffirmé son engagement à apporter “de manière inclusive,aux pays bénéficiaires, l’assistance propre à combler les écarts créés par les inégalités, et à couvrir les couches les plus vulnérables, par le mécanisme de coopération triangulaire et de coopération Sud-Sud, en étroite coordination avec les banques multilatérales de développement, les partenaires commerciaux et de développement, les agences des Nations Unies, les organisations non gouvernementales et les organisations de la société civile”.

Les dix institutions du Groupe de coordination arabe sont le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), le Fonds arabe pour le développement économique et social (AFESD), le Programme du Golfe arabe pour le développement (AGFUND), le Fonds monétaire arabe (AMF), le Groupe de la Banque islamique de développement (BID), le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (KFAED), le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), le Fonds du Qatar pour le développement (QFD) et le Fonds saoudien pour le développement (SFD).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here