France-Algérie : le président Tebboune agite le 8 mai de tous les contentieux

3

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a décidé jeudi d’instaurer une “journée de la Mémoire” en souvenir des massacres du 8 mai 1945 perpétrés par les forces de l’ordre françaises, notamment à Sétif. Pour le Raïs, qui devrait effectuer prochainement une visite d’Etat en France, les massacres de 1945 sont des “crimes commis contre l’humanité et contre les valeurs civilisationnelles, car fondés sur la purification ethnique ayant pour objectif de remplacer les populations autochtones par des apports de populations étrangères”.

“Et c’est parce que notre Histoire demeurera toujours au premier plan des préoccupations de l’Algérie nouvelle et de celles de sa jeunesse, une Histoire que nous ne saurions, en aucun cas, omettre dans nos relations étrangères, j’ai pris, à cette occasion, la décision d’instituer le 8 mai de chaque année, Journée nationale de la Mémoire, de même que j’ai donné des instructions pour le lancement d’une chaine de télévision nationale spécialisée en Histoire, qui constituera un support pour le système éducatif dans l’enseignement de cette matière que nous voulons maintenir vivace pour toutes les générations”

Le chef de l’Etat, qui bénéficie d’un état de grâce vis-à-vis du mouvement Hirak mais doit faire face à une crise économique aigüe, a fustigé «les manoeuvres des courants et lobbies racistes de l’autre rive de la Méditerranée, et dont la mentalité d’antan a été enterrée irrévocablement par la volonté du peuple (algérien)».

Si dans l’imaginaire collectif français, le 8 mai marque la victoire des alliés contre le nazisme, chez les ex-colonies, cette date symbolique a d’autres significations. En Algérie, le 8 mai 1945 correspond au massacre dans les villes de Sétif, Guelma et Kherrata qui enfantèrent la sanglante insurrection de novembre 1954, point de départ de la guerre d’indépendance.

L’incident tragique de Sétif eut lieu le 8 mai 1945 à l’occasion d’un défilé militaire célébrant la victoire française. Au cours du défilé, un militaire tire et tue un scout musulman, ce qui déclencha une émeute. Le reste appartient à l’histoire. Plus de 75 ans après, les deux pays ne se sont pas accordés sur le nombre de morts :102 français tués et 1 165 algériens selon le décompte français, 45 000 morts selon le camp algérien. Ce sujet délicat censuré en France jusqu’en 2005 est au centre du contentieux franco-algérien autour de la décolonisation. 

Si la droite française est peu ouverte à une quelconque réouverture de ce dossier encore chaud (Emmanel Macron s’y est essayé en tant que candidat avant de revenir à une attitude plus classique), la gauche semble plus réceptive à l’image de ce tweet de Jean-Luc Mélenchon, leader des Insoumis, accueilli par une rivière de réactions hostiles de la toile.

3 Commentaires

  1. Il y a ceux qui passent leur temps à fantasmé sur les troubles en Algérie ! Le peuple Algérien est passé par des étapes o combien plus difficile sans se soulever et, ce n’est pas maintenant et selon vos désirs macabres que ça va arrivé. C pas interdit de fantasmer et d’espérer vos vœux racistes. Vive l’Algérie.

  2. Á zineb Filali, en plus Vous êtes de Casa?c’est tout dis, vous comprenez n’est pas. Bien sûr, vous auriez aimé qu’il agite le petit drapeau bleu blanc rouge n’est ce pas, surmènent, vous ne sauriez vous souvenir du 8 Mai 45, à moins que vos ancêtres n’étaient de Gaulois ou Quowadin Franca, où bien vous pourriez êtes pas purement une Algérienne, C’est tout. Voilà c’est tout dit, à bon entendeur sans rancune , salut
    PS: moi, j’ai perdu 5 martyrs dans ma famille, juste avant l’indépendance de l’Algérie et autant le 8 Mai 45, hormis des Algériens morts pour la France qu’elle a butté, en reconnaissance, ils y avaient des Sénégalais, Maliens, Tunisiens, Tabors Marocains aussi qui sont morts en silence, à Mont Cassino, aux Ardennes, et bien après , C’est à leur mémoire que j’écris ces mots ICI, autrement, ailleurs je ne aurais pris la peine de vous répondre, dont Act

  3. C est du nombrilisme politique qui a comme denominateur le “NIF”algerien qui traduit le courage de façade du système mafieux comme donneur de leçons à une puissance mondiale avec laquelle,il a des accointances secretes C est une autre maniere de se legitimer de façon incidieuse et sournoise avec l appreciation statistique que 90 p 100 de la population gobe ces gesticulations ridicules qui ne reglent meme pas le probleme de la pénurie du lait et des denrées alimentaires pour ne parler que de çà Est ce là les priorités du peuple?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here