Des Etats sous forte pression budgétaire.
Le covid-19 touche de plein fouet l’Afrique Centrale, ce qui n’est pas sans conséquences sur son garant, la France, qui agit, selon les textes, en « quasi-assureur » de la zone CFA. Or, le rapport de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale sur la politique monétaire datée du 27 avril est sans équivoque: il y a sinistre. « Si les pays de la Cemac ne luttent pas efficacement contre la pandémie du Covid-19 pour en limiter les conséquences économiques et financières, la situation macroéconomique deviendrait insoutenable », opine l’instance centrale. L’alarme du pompier a-t-il retentit trop tard… ou trop tôt ? Les spéculations


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis