Côte d’Ivoire : 3 scénarios post-Covid 19, optimiste et pessimiste

0
Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l'Economie et des Finances.

En marge de la présentation au sénat, le jeudi 30 avril dernier, du plan de relance de l’économie ivoirienne, Adama Coulibaly, le ministre de l’Economie et des Finances a évoqué trois scenarii liés à l’impact de la crise sanitaire, selon l’horizon temporel de maîtrise de la pandémie.

D’après Adama Coulibaly, le premier scenario dit «optimiste», prévoit que les différentes mesures prises par le gouvernement ainsi que la communauté internationale permettront de maitriser la pandémie au plus tard en fin juin 2020. «Sur cette base, il en résulterait un ralentissement de l’activité économique nationale, avec un taux de croissance du PIB de 3,6% en 2020 contre 7,2% projeté si nous n’avions pas été en situation de crise, soit une perte de croissance d’environ 3,6% du PIB. Les dernières estimations du FMI indiquent un taux de 2,7 %», précise-t-il.

Le deuxième scénario qui se veut «médian» retient que les efforts engagés conduiront à une maitrise de la crise en fin septembre 2020. Dans une telle hypothèse, la croissance du PIB de notre pays ressortirait à 1,6% du PIB en 2020 «ce qui induirait une perte de croissance d’environ 5,6% du PIB». Et enfin, le troisième scénario, «Pessimiste» est basé sur une hypothèse de maitrise du COVID-19, en fin décembre 2020. «Sous ce scénario, l’économie nationale ressortirait fortement impactée par la crise, avec un taux de croissance du PIB d’environ 0,8% en 2020, soit une perte de croissance du PIB de 6,4%. » projette le ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here