En France, le confinement aurait évité 60 000 morts

0

Alors que le débat fait rage entre les pro et les anti-confinement, une étude parue en France estime que le confinement a évité 60 000 morts sur la période du 19 mars au 19 avril 2020. C’est ce qu’estime Pascal Crépay, épidémiologiste et enseignant-chercheur à l’École des hautes études en santé publique, qui a participé à l’étude.

Répondant aux questions de France 24, le chercheur précise que : “les projections sur la durée totale de l’épidémie tablaient sur 300 000 morts”. Sans le confinement, il y aurait eu plus de 670 000 français hospitalisés selon l’étude. Dans ce total, 150 000 personnes seront admises en réanimation, poursuit le chercheur. Les hôpitaux français n’auraient pas tenu le coup puisqu’il aurait il “fallu jusqu’à 100.000 lits de réanimation nécessaires pour absorber un flux de patient critique”.

Reste maintenant à bien assurer la sortie du confinement annoncée pour le 11 mai prochain. “La condition pour que le déconfinement se fasse dans de bonnes conditions, c’est que le nombre de nouvelles personnes infectées au moment du 11 mai soit gérable par les équipes d’épidémiologistes qui auront la tâche de les détecter et de les contacter, afin qu’ils se confinent”, assure le chercheur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here