Covid-19: peu d’effet pangolin sur la Françafrique

1
Le président Emmanuel Macron face à ses pairs africains.

Daté du 24 mars, le rapport du Quai d’Orsay intitulé “l’effet pangolin, la tempête qui vient en Afrique” a suscité des tollés dans certains palais présidentiels du continent. Au Congo, le ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Congolais de l’Extérieur, a fait part de son “étonnement” à l’ambassadeur de France à Brazzaville. Le ministère congolais considère , dans une correspondance du 3 avril que dans le contexte du Covid-19, “l’heure devrait plutôt être à des expressions de solidarité afin de lutter contre des pandémies”.

Le rapport qui suscite l’agacement des dirigeants africains tombe alors que Paris est engagée dans une contre-offensive générale de soutien aux pays africains dans le cadre, justement, de la riposte contre le covid-19. Dans ce contexte, Emanuel Macron s’est entretenu, vendredi 3 avril, avec les présidents Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Abiy Ahmed (Ethiopie), Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Paul Kagamé (Rwanda), Macky Sall (Sénégal), Félix Tshisekedi (République démocratique du Congo), Abdel Fattah al-Sissi (Egypte), Uhuru Kenyatta (Kenya), Emmerson Mnangagwa (Zimbabwe) et Moussa Faki, président de la Commission de l’Union africaine.

Obligée d’annuler sine-die le sommet France-Afrique prévu de longue date (4-6 juin 2020) à Bordeaux et soucieuse de ne pas abandonner le terrain face à l’offensive chinoise (à coup de masques, de respirateurs et d’assistance médicale), Paris chercherait à resserrer les liens avec ses partenaires africains dans le cadre d’une rencontre recentrée sur la réponse sanitaire et la relance économique. Avec 7 500 cas et 250 décès, l’Afrique est relativement épargnée par la pandémie covid-19, cela bien que l’OMS et l’ONU disent y craindre des millions de morts en raison de la faible capacité sanitaire. L’Afrique ne compterait qu’un peu plus de 7 000 lits avec respirateurs selon le tout dernier rapport du cabinet Finactu.

1 COMMENTAIRE

  1. “…Paris est engagée dans une contre-offensive générale de soutien aux pays africains dans le cadre, justement, de la riposte contre le covid-19. ” La France n’est même plus en mesure d’assurer la survie de sa propre population qui tombe comme des mouches, elle vole même les masques destinée à l’Italie (pays de l’union européenne), son économie est à terre…comment voulez-vous que dans des telles conditions, la France ait les moyens d’aider l’Afrique?
    Si elle aime autant l’Afrique comme elle veut le faire croire…pourquoi elle n’annule pas ses dettes?
    Voulez-vous que je vous dise? “Le roi est nu”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here