Burkina : La signature du Burkina fortement plébiscitée par les investisseurs

0

La signature du Burkina Faso demeure fortement plébiscitée par les investisseurs opérant au niveau du marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) à l’issue de ses opérations d’adjudication de titres publics.

Après son émission  d’obligations assimilables du trésor (OAT) à 3 ans du 22 janvier 2020 avec un taux de couverture du montant mis en adjudicationde 285,36%, un autre taux de couverture plus élevé de 483,73% est relevé par l’Agence UMOA-Titres au terme de l’opération d’émission d’OAT de 3 ans réalisé le 12 février 2020Le trésor public burkinabé s’est vu proposer par les investisseurs 96,745 milliards de FCFA de soumissions globales alors qu’il ne recherchait que 20 milliards de FCFA. A l’exception de la Guinée-Bissau, tous les pays membres de l’UMOA ont participé à l’émission avec des montants variables. A ce niveau, le Burkina (24,300 milliards) et la Côte d’Ivoire (23,100 milliards) ont totalisé les plus importantes propositions.

Sur le montant global des soumissions, l’émetteur a finalement retenu 22 milliards de FCFA et rejeté les 74,745 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 22,74%. La Côte d’Ivoire (10 milliards) et le Sénégal (8,433 milliards) ont enregistré les montants retenus les plus significatifs.

Le prix moyen pondéré s’est situé à 1003 et le prix marginal à 1000. Concernant le rendement moyen pondéré, il s’est situé à 6%.

Le remboursement des obligations se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance  fixée au 13 février 2023 et le paiement des intérêts sur la base d’un taux de 6,15% l’an dès la première année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here