Le Conseil d’Administration de la BOAD approuve de nouveaux engagements pour un montant global de 65,2 milliards FCFA

0

Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni pour sa 115ème session ordinaire dans les locaux du siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar (Sénégal), sous la présidence de Monsieur Christian ADOVELANDE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD.

Après avoir approuvé le procès-verbal de sa 114ème réunion qui s’est tenue le 25 septembre 2019 à Ouagadougou (Burkina Faso), le Conseil a examiné et approuvé les perspectives financières actualisées 2019-2023, le budget programme 2020-2022 de la BOAD et la note de présentation de la politique RSE de la Banque.

Le Conseil a également approuvé de nouvelles opérations dont 2 prêts à moyen et long termes d’un montant total de 22 milliards F CFA, 1 prêt à court terme d’un montant de 5 milliards FCFA et 2 prises de participation s’élevant à 38,2 milliards FCFA. Ces opérations portent à 5 809,1 milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD.

Les engagements approuvés portent sur le financement partiel des projets suivants :

  • Construction d’une centrale solaire photovoltaïque de puissance 30 MWC à Blitta au Togo. Le projet a pour objet, la construction, l’exploitation, la maintenance d’une centrale solaire photovoltaïque de puissance 30 MWc à Blitta et la réalisation de ses ouvrages d’évacuation, à raccorder au réseau interconnecté du Togo, en vue de la fourniture de l’énergie à la CEET. Les installations de ladite centrale seront transférées à l’Etat en fin de concession, après 25 ans d’exploitation. L’objectif global du projet est de contribuer à la diversification du mix énergétique et à la réduction des coûts de production. Il vise à : i) assurer l’accès à l’électricité de 30 000 ménages supplémentaires et de l’usine d’égrenage de coton de Blitta à partir de 2021 ; ii) contribuer à améliorer le taux d’électrification du pays en le faisant passer de 45% en 2018 à 60% en 2022 ; et iii) contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des localités concernées. Montant de l’opération : 7 milliards FCFA.
  • Prise de participation de la BOAD au capital des Fonds Amorçage et infrastructures de l’UEMOA. Le projet a pour objet, la participation de la BOAD à hauteur de (i) 12 000 M FCFA au Fonds Amorçage et (ii) 26 238,28 M FCFA au Fonds Infrastructures. Les objectifs visés par les deux Fonds sont de : (i) contribuer à la réduction du déficit en infrastructures (estimé à 7 000 M USD /an, soit environ 4 137 000 M FCFA) dans la zone et accélérer la croissance économique des Etats de l’Union ; (ii) diversifier les sources de financement des infrastructures de la région et accroître la participation du secteur privé ; (iii) mobiliser les investisseurs institutionnels nationaux et internationaux en vue de développer les infrastructures de la région ; (iv) contribuer au développement du secteur privé local dans l’UEMOA en soutenant les développeurs de projets locaux grâce à un financement pour la préparation de projets et (v) contribuer au développement du marché financier régional. Montant de l’opération : 38,2 milliards FCFA.
  • Ligne de refinancement en faveur de ORABANK Côte d’Ivoire. Cette ligne est destinée au financement des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD), avec la possibilité d’imputer également, le cas échéant, des crédits aux PME/PMI. Elle s’inscrit dans le cadre (i) du troisième programme initié par la BOAD et la KFW visant à soutenir les activités des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) de l’UEMOA en améliorant leur accès aux moyens de financement par le canal du secteur bancaire commercial et (ii) de l’engagement de la BOAD à soutenir le secteur de la microfinance. Montant de la ligne : 15 milliards FCFA.
  • Ligne à court terme en faveur de BGFIBank Côte d’Ivoire (BGFIBank CI) pour le refinancement partiel de la campagne cajou 2019-2020. L’objectif visé par cette ligne est de renforcer les ressources financières à court terme de BGFIBank CI, CBI, pour lui permettre de soutenir adéquatement les besoins de trésorerie des sociétés centrales d’achats des produits agricoles (CAP) SA, Quang Thien Imex (QTI) SA et TAN IVOIRE SA. La ligne de refinancement contribuera notamment à l’achat d’environ 69 000 tonnes de noix de cajou auprès des producteurs en Côte d’Ivoire. Montant de la ligne : 5 milliards FCFA

Par ailleurs, le Conseil d’administration a approuvé la proposition de réaménagement des conditions du prêt de la Banque pour le financement partiel du projet d’implantation d’une unité industrielle de production de solutés injectables par la société PARENTERUS SA à bayakh au Sénégal. L’objectif actualisé du projet est de passer d’une production de 1 984 320 unités en année 1 à 7 275 840 unités en année 2 pour atteindre 10 913 760 unités à partir de l’année 3, soit respectivement 17%, 61% et 91% de la capacité installée de l’usine. Montant de l’opération : 2,9 milliards FCFA.

Les Administrateurs ont émis un avis favorable sur l’état de recouvrement des créances sur prêts de la BOAD au 30 novembre 2019 et la note sur la problématique de l’indemnisation des populations dans le cadre du financement des projets par la Banque. En outre, ils ont pris connaissance des dossiers ci-après :

  • Compte-rendu de la 32ème réunion du Comité d’Audit de la BOAD.
  • Synthèse des principales conclusions de l’étude sur l’adéquation des fonds propres de la BOAD.
  • Compte-rendu d’exécution du troisième emprunt obligataire de la BOAD sur le marché financier international.
  • Rapport de fidéicommis Orabank Côte d’Ivoire (ex-groupe de la Banque Régionale de Solidarité) au titre de l’exercice 2019.
  • Compte-rendu de l’Atelier Régional sur l’Energie Solaire dans l’UEMOA, promu par la BOAD, la BCEAO et la Commission de l’UEMOA.
  • Compte-rendu d’exécution du projet de construction de la cité BOAD à Baguida, en République Togolaise.

En clôturant les travaux, le Président Christian ADOVELANDE a, au nom du Conseil d’Administration, remercié les autorités sénégalaises et le Gouverneur de la BCEAO, pour l’accueil chaleureux et fraternel qui a été réservé aux Administrateurs, ainsi que pour les dispositions matérielles et organisationnelles ayant permis la tenue de cette session dans les meilleures conditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here