Transformers Summit 2019 : la BID s’engage à davantage accompagner le Sénégal

0

 Organisé à Dakar le lundi 09 décembre 2019, le «Transformers Summit 2019» a vu la signature d’accord entre la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Etat du Sénégal dans le secteur aquacole.

D’entrée de jeu, les deux parties se sont félicitées de la relation forte et de la confiance réciproque  qui lient  la Banque Islamique de Développement (BID)  et le Sénégal. Face à la presse,  le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement et le ministre de l’Economie, du Plan et de la coopération du Sénégal, ont donné quelques détails concernant la signature d’accord.

« Il y a une équipe de la BID qui a fait récemment une exploration au Sénégal pour identifier les secteurs potentiels afin de mobiliser les ressources. Nous avons identifiés deux secteurs, notamment, l’aquaculture ainsi que le secteur de l’industrie du gaz et du pétrole, dont la production va démarrer en 2023. La Banque Islamique de développement s’appuie sur son nouveau modèle de développement à savoir l’identification de potentiels secteurs. Aujourd’hui nous avons signé un accord dans le secteur de l’aquaculture pour davantage accompagner le Sénégal. », a souligné le  Dr Bandar Hajjar, président de la BID.

Le président de l’institution financière de développement a par ailleurs estimé que «la relation de partenariat entre la BID et  le Sénégal est une relation très forte. La BID a, à ce jour investi environ 144 milliards de dollars au sein des pays membre, dont 3.3 milliards au Sénégal »

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la coopération, Amadou HOTT a, à cette occasion, exprimé les attentes du Sénégal de cet accord qui a été signé entre la Banque et son pays  «Nous venons de signer un protocole d’accord avec la Banque Islamique de Développement qui a l’intention d’accompagner le Sénégal à développer le secteur aquacole. Bien que nous soyons  un pays producteur de poisson,  cet aliment est de plus en plus cher. Nous espérons qu’avec l’appui financier et technique de la Banque Islamique de Développement, nous pourrons soutenir les entrepreneurs et investisseurs évoluant  dans le secteur aquacole ».

Pour finir, le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement a exprimé sa fierté ainsi que les perspectives de la Banque pour le Sénégal. «Je suis fier de souligner que la BID a financé  la première phase du Train Express Régional (TER) à hauteur de 300 millions d’euros et au jour d’aujourd’hui nous avons pour ambition de financer la phase II du TER, pour une participation allant de 80 à 100 millions d’euros»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here