La BCEAO maintient le statu quo sur les taux directeurs

0
Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la BCEAO.

Réuni jeudi 4 décembre à Dakar, le Comité de Politique Monétaire (CPM) de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a décidé de maintenir inchangés ses taux d’intérêt clés, et-ce pour la quatrième fois d’affilée en 12 mois. À l’issue de sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2019, le taux d’intérêt de base de la zone restera à 2,50%, le taux de prêt marginal et le taux de dépôt demeurant respectivement à 4,50% et à 3,0%, selon la BCEAO.

Dans son communiqué final, le CPM a estimé que «le maintien des taux directeurs de la BCEAO résulte de l’analyse des principales évolutions de la conjoncture économique internationale et régionale au cours de la période récente ainsi que de l’évaluation des facteurs de risques pouvant peser sur les perspectives à moins termes d’inflation et de croissance économique de l’union». Malgré le ralentissement de l’économie mondiale, souligne le document, l’activité de l’union s’est renforcée au troisième trimestre 2019.

Le taux d’accroissement du PIB, en termes réels, est ressorti à 6,6% après 6,4% le trimestre précédent, soit une hausse de 0,2 point de base. Ainsi, la Banque centrale projette un taux de croissance de 6,6% (similaire en 2018) pour l’ensemble de l’année 2019. Au titre des finances publiques, le comité a relevé une réduction du déficit budgétaire, base engagements, dons compris, estimé à 2,7% du PIB au cours des 9 premiers mois de 2019 contre 3,3% sur la même période de l’année précédente.

Concernant la situation monétaire de l’Union, le communiqué renseigne que la masse monétaire a connu une légère décélération au cours du troisième trimestre 2019. Selon le document présenté par Bléhoué Toussaint Damoh, directeur de la conjoncture économique et des analyses monétaires, cette baisse est liée au ralentissement des créances intérieures. Les réserves, souligne-t-il, se sont consolidées, assurant ainsi 4,8 mois d’importations de biens et services à fin septembre 2019.

Sur le marché monétaire, le comité indique que le taux d’intérêt moyen trimestriel est demeuré quasi stable à 2, 70% d’un trimestre à l’autre. Du côté de l’inflation, le niveau général des prix à la consommation a baissé durant le troisième trimestre 2019. Le taux d’inflation est passé ainsi de -1,0% à -0,7% un trimestre plus tôt. Cette diminution est due à la poursuite de la baisse des prix des produits alimentaires notamment les céréales dans la plupart des pays de l’Union, en particulier.

Selon les projections de la CPM, à l’horizon de 24 mois, le taux d’inflation est projeté à 1,6 %, en phase avec l’objectif de stabilité des prix poursuivi par la BCEAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here