Côte d’Ivoire: rebondissement du dossier de privatisation de la BHCI

2

La Banque de l’Habitat en Côte-d’Ivoire (BHCI) reste dans le giron de l’Etat. En effet, dans un communiqué publié ce 13 novembre 2019, la banque, se fondant sur les conclusions de la dernière commission bancaire et des rapports des commissaires au compte relativement à sa gestion , annonce l’annulation de l’opération de cession des parts de l’État de Côte-d’Ivoire au groupe canadien Westbrige.

La décision a été motivée par ailleurs par les difficultés persistantes que rencontrent les clients de la BHCI dans leurs opérations courantes. C’est fort de ces différents constats que le gouvernement ivoirien, «d’un commun accord avec le repreneur, la société Westbrige Mortgage Reit , a décidé d’annuler l’opération de cession de ses parts, et de reprendre en main, le contrôle de la Banque», lit-on dans le communiqué.Le gouvernement ivoirien qui avait autorisé en août 2017 la cession de 51,6% de ses parts, soit 349 700 actions, détenues dans la BHCI à Westbridge Mortgage Reit, une société de droit canadien spécialisée dans le financement de l’immobilier, fait donc arrière toute.

Pour rappel, en septembre dernier, la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) démentait toute difficulté financière, se posant en future référence du financement de l’immobilier dans l’Union économique monétaire ouest africain (UEMOA). L’institution qui déclarait une augmentation de capital, de 4,9 milliards à 10,9 milliards Fcfa, est aujourd’hui rattrapée par la dure réalité de la finance: la réalité des chiffres est plus forte que la communication.

2 Commentaires

  1. Vraiment désolé pour la tournure qu’à pris ce dossier en cette fin d’année… La BHCI est pourtant une belle machine, qui n’arrive pas à dépasser cette mauvaise passe …
    D’un autre côté la BH Bank était peut être une meilleure partie prenante … Son plan de restructuration était certes moins ambitieux et à mon aimable avis moins farfelu, plus réaliste et en adéquation avec la situation réelle … Sans oublier qu’en tant qu’aficain, imbibé des valeurs de la coopération et du partenariat sud sud, j’ai l’intime conviction que les cadres de la BH Bank sont plus aguerris à l’environnement africain … à mon sens, c’était une énième occasion ratée pour assoire notre partenariat stratégique et consolider nos relations …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here