Dakar: temps forts du Forum Réussir Business

0

La première édition du forum du magazine«RÉUSSIR BUSINESS» s’est tenue le mardi 12 novembre 2019 à Dakar sous le thème de :  «Relations Institutions financières / Clients: la numérisation, un levier pour une meilleure inclusion financière ». La rencontre a mis l’accent sur les démarches et stratégies générales en matière de relation entre les institutions financières et les clients”.

Les travaux de ce forum se sont articulés autour de deux panels dont le premier sur le thème de ” la digitalisation pour une meilleure inclusion financière”. Les échanges et discussions de ce panel ont porté sur les initiatives développées par les fournisseurs de services financiers en matière de digitalisation. 


Dans le second panel, il était question des mécanismes innovants pour l’accompagnement des TPE/PME”. A cette occasion, le Directeur Général de COFINA Sénégal, Amadou Goudia Gueye, a présenté les mécanismes d’accompagnements mis en place à l’endroit des PME par l’institution qu’il dirige.« Nous avons constaté qu’il n’y avait pas une structure capable de servir d’intermédiaire entre les institutions financière et les Petites et moyennes Entreprises (PME). Nous avons créé une institution de mesofinance, ce que nous appelons dans notre jargon, «le  chaînon manquant», un modèle économique capable d’accompagner les PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance. Nous avons octroyé beaucoup de crédit innovant lié à la digitalisation pour mieux prendre en compte l’inclusion financière. Je citerai par exemple les Nano-crédits pour prendre en charge les préoccupations des sénégalais qui ont des revenus récurrents assez faibles (les vendeuses de poissons, de cacahuètes…), afin de pouvoir accéder à des crédits bancaires. Ce qui leurs permettrai de pouvoir lever des fonds et développer leurs activités».

En outre, poursuit le directeur général de Cofina Sénégal, «nous avons créé des produits innovants pour la gente féminine qui évolue autour des tontines afin de sécuriser leurs avoirs. Pour les PME qui sont dans les marchés publics et qui n’avaient pas la possibilité d’être accompagnées, nous avons mis en place des engagements par signature.»
Du côté de l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADPME), la volonté tourne autour de l’information, a indiqué Idrissa Diabira, Directeur Général de cette structure. «En termes d’innovation, nous avons mis l’accent sur l’importance de l’information. Il est le caractère principal de tout ce que nous faisons. Il joue un rôle fondamental dans l’accompagnement des PME afin de réduire les incertitudes, les défiances que les différentes catégories peuvent avoir les unes avec les autres. 

Les conclusions de ce forum ont porté sur la nécessité de réflexions dynamiques sur les mécanismes qui permettront de faire sortir les PME de la situation de négligence dont elles font souvent l’objet de la part de certaines institutions financières.

Initié par “Reussir Business Group”, ce forum a rassemblé plusieurs Experts du secteur financier (banques commerciales, compagnies d’assurances, fonds de garantie) et ceux du secteur privé (organisations patronales, dirigeants de PME et de startups, etc.).  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here