La jeunesse africaine lance une nouvelle initiative majeure pour la lutte contre le changement climatique

0

African Youth Climate Hub vise à mobiliser la voix des jeunes du Sud

Une nouvelle initiative majeure pour la lutte contre le changement climatique a été lancée par son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, lors du Sommet Action Climat 2019 des Nations-Unies. L’initiative, axée sur la valorisation d’idées et de solutions des jeunes africains, a été lancée en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies. Son Altesse royale, en tant qu’acteur mondialement engagé, a, depuis plusieurs décennies, systématiquement érigé les jeunes et les citoyens au centre des activités de la Fondation.

Cette initiative est née d’un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, YOUNGO (groupe des enfants et des jeunes à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques), l’Université Mohammed VI Polytechnique, le Groupe OCP, ainsi que des jeunes qui ont été au cœur de la co-construction de cette initiative.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement apporte à cette initiative ses 18 années d’expérience en matière d’éducation pour le développement durable au Maroc, ainsi qu’une emphase significative sur l’Afrique, le numérique et la coopération internationale. YOUNGO met à contribution pour sa part plus de 200 ONG pilotés par les jeunes pour les jeunes ainsi que son expertise technique. L’Université Mohammed VI Polytechnique contribue avec son approche axée sur l’apprentissage par la pratique (learning by doing), son réseau d’experts africains ainsi que ses ressources de pointe. Enfin, le Groupe OCP apporte son soutien et son expertise en tant que représentant du secteur privé.

L’African Youth Climate Hub offrira aux jeunes africains la possibilité d’établir et faire émerger un mouvement générationnel pour la lutte contre le changement climatique. Le Hub éduquera, inspirera, responsabilisera et mobilisera les jeunes afin de créer un changement durable au sein de leurs écoles, leurs communautés et leurs écosystèmes professionnels, et ce à tous les niveaux.

L’objectif est de créer un forum où les jeunes africains pourront débattre de leurs idées pour lutter contre le changement climatique. Les idées jugées les plus pertinentes par rapport aux cibles clés du Hub seront développées dans un incubateur avant d’être perfectionnées puis déployées. Le Hub espère réunir les jeunes penseurs africains les plus engagés et les plus innovants en matière de changement climatique, créer un centre d’apprentissage et aider les populations à trouver des emplois verts en Afrique.

« L’Afrique est touchée par le changement climatique et constitue en même temps un riche vivier de solutions. Il n’y a jamais eu d’espace aussi inclusif et axé sur les impacts, permettant aux jeunes africains de se réunir et de partager leurs idées pour des solutions adaptées à leur continent ». C’est ce qu’a déclaré Meryem Hdia, une marocaine de 21 ans, ambassadrice des jeunes pour le Hub. « Cette nouvelle plateforme va permettre aux jeunes africains de créer leurs propres solutions aux changements climatiques. Il s’agit de développer des idées qui auront un impact réel sur la vie des populations du monde entier. »

L’Africain Youth Climate Hub permettra aux jeunes africains d’identifier et de se connecter avec les différents groupes et organisations qui ont besoin de s’appuyer sur leurs idées pour intégrer les meilleures pratiques et amplifier l’impact de leurs actions. Le Hub vise à générer des forums impliquant les principales parties prenantes et les jeunes, à réduire les différences de capacité et à promouvoir une approche intergénérationnelle active.

Mais le Hub ne se limite pas à des idées: l’objectif est de générer des résultats palpables avec des mécanismes de soutien mis en place pour concrétiser les idées. Parmi ces mécanismes, la mise en place d’un réseau pour faciliter les connexions transfrontalières et intergénérationnelles, un incubateur et un centre de connaissances. Ces mécanismes, parmi d’autres, contribueront à la création d’un écosystème africain autour des changements climatiques qui regroupe l’apprentissage en ligne, les meilleures pratiques et les emplois verts.

L’African Youth Climate Hub sera basé au Centre International Hassan II de formation à l’environnement, à Rabat, au Maroc. Une réunion annuelle du Hub se tiendra au Centre et permettra aux jeunes de tout le continent africain de partager leurs connaissances, d’échanger leurs meilleures pratiques, etc.

Le Climate Hub est pleinement aligné sur les objectifs du Sommet Action Climat des Nations Unies et partage ses critères essentiels. Des efforts ont été et seront toujours fournis pour faire du Hub un espace évolutif et applicable ailleurs ; pour travailler efficacement, soutenir les partenaires et mesurer le succès; et pour inclure les jeunes à chaque étape du processus, y compris au niveau de la gouvernance.

Les meilleures pratiques et projets enregistrés par le Hub devront être confrontés à un ou plusieurs défis liés au changement climatique. Les jeunes pourront postuler pour que leurs projets soient incubés et développés jusqu’à leur aboutissement. Les membres du Hub voteront pour les meilleurs projets.

« Les jeunes Africains et leurs idées créatives sont au cœur de ce projet majeur », a déclaré Chiagozie Udeh, une nigériane de 25 ans, l’une des partenaires et ambassadrice de la jeunesse pour cette initiative. « Cette génération hérite déjà des problèmes posés par la crise climatique – un problème que nous n’avons pas créé, mais qu’il nous incombe de résoudre. Nous sommes la dernière génération qui a la possibilité de résoudre cette crise. Les plates-formes telles que ce Hub sont essentielles pour un engagement significatif des jeunes et pour permettre à nos idées de devenir des solutions pour aujourd’hui et pour demain. ”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here