Il est temps de mettre l’énergie au service de l’Afrique

0
Président fondateur de Atlas Oranto Petroleum, Prince Arthur Eze est un homme d'affaires et philanthrope. Son entreprise créée en 1999 s'est révélée au monde en 2010 en vendant un bloc pétrolier au Liberia pour 200 millions de dollars. Présente au Nigeria, en Gambie et aussi dans le bloc offshore ougandais, le nigérian issu d'une famille royale, d'où son titre de prince, sait bien de quoi il parle dans cette chronique.

Par le prince Arthur Eze .

Il est plus que temps que l’énergie soit au service de l’Afrique. Il est grand temps que les ressources naturelles de l’Afrique profitent aux Africains ; que chaque Africain ait accès à l’électricité ; et que la richesse créée par le pétrole et le gaz conduise au développement durable des économies africaines. Certes, il reste beaucoup à faire pour concrétiser ces rêves, et les principaux leaders du secteur de l’énergie du continent se réuniront à Cape Town du 9 au 11 octobre à Africa Oil & Power 2019 pour faire avancer le débat et #MakeEnergyWork (https://africaoilandpower.com/event/aop-2019/).

Heureusement, les réussites et les opportunités abondent. L’incroyable histoire du Sénégal, par exemple, constitue une feuille de route pour la mise en place d’un gouvernement transparent ; pour la construction de l’infrastructure nécessaire au soutien du développement futur ; pour la création d’un cadre réglementaire attrayant pour attirer les IDE et les nouveaux investissements dont nous avons tant besoin ; et pour l’utilisation du secteur du pétrole et du gaz pour stimuler une nouvelle croissance. Le pays, dirigé par S.E. Macky Sall, Président de la République du Sénégal, a connu une croissance phénoménale au cours des dix dernières années, se classant systématiquement parmi les dix économies les plus dynamiques du monde. Les réformes gouvernementales, menées par Sall, ont amélioré l’image de marque du Sénégal, tant au niveau national qu’international, en encourageant une série de nouveaux investissements dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’électricité, des routes, de la pêche et du tourisme. Les perspectives du secteur pétrolier et gazier du pays, dirigé par Sall, sont optimistes.

Deux des projets les plus suivis au monde, le champ pétrolifère SNE et le projet gazier Great Tortue / Ahmeyim, vont de l’avant. Les deux devraient commencer à générer des recettes d’exportation au début des années 2020. S.E. Sall, lauréat du prestigieux prix “L’homme africain de l’industrie pétrolière” lors de la conférence Africa Oil & Power de 2019, a certainement fourni aux Africains un excellent exemple de leadership et de coopération. Nous sommes honorés de reconnaître et de soutenir les réalisations et les efforts de S.E. Sall à Africa Oil & Power. Chez Atlas-Oranto, nous sommes fiers d’être les pionniers du développement durable du secteur de l’énergie en Afrique, en assurant la croissance dans des pays comme le Soudan du Sud, où nous sommes honorés d’exploiter le bloc B3 ; en Guinée équatoriale, où nous exploitons le bloc I, et au Nigéria, où nous exploitons l’OML109. Au total, Atlas-Oranto est présent dans 11 pays d’Afrique et nous nous engageons à collaborer avec les gouvernements et les communautés de ces pays afin de nous assurer que nos opérations respectent les normes de développement énergétique les plus strictes. En Guinée équatoriale, par exemple, nous investissons actuellement 350 millions de dollars dans le projet de monétisation et de remplissage du gaz du pays. Chez Atlas-Oranto, le plus grand groupe d’exploitation et d’exploration privé et africain du continent, nous faisons confiance aux Africains et nous investissons énormément dans les marchés frontières pour que le continent dans son ensemble puisse continuer à se développer. Nous savons de première main ce qu’il faut faire pour lancer de nouveaux investissements et savoir comment développer les petites et moyennes entreprises. Cela demande des efforts sur le terrain, ainsi que la compréhension et la coordination avec nos frères et sœurs du monde entier. En effet, avec de nouvelles opportunités d’investissement à l’horizon et une nouvelle dynamique de coopération transfrontalière, le moment est venu de stimuler cette croissance durable en Afrique avec l’énergie comme catalyseur.

À Africa Oil & Power 2019, plusieurs de ces opportunités seront présentées, notamment les séries de licences en cours en Guinée équatoriale et en Angola; le lancement du cycle d’octroi de licences du Sud-Soudan; et plus. Pendant trois jours, plus de 1 200 des plus éminents leaders d’opinion, experts de l’industrie, dirigeants du secteur privé et responsables gouvernementaux africains, se réuniront pour débattre du rôle incroyable de la technologie dans le secteur de l’énergie en Afrique, de la montée des énergies renouvelables ; des incroyables opportunités en amont de l’Afrique du Sud au Sénégal et du besoin de coopération. Occupons-nous en, et mettons l’énergie au service de l’Afrique (#MakeEnergyWork).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here