L’Égypte solde une partie de sa dette et peine à «convaincre »

0

L’Égypte s’est acquitté d’une partie de sa dette pour un montant estimé à près de 25 milliards de dollars pour la période allant de fin mars 2017 et fin mars 2019, indique la Banque centrale d’Égypte (CBE) mercredi 28 août.

La partie ainsi soldée inclut 21 milliards de dollars sous forme de versements et les 4 milliards de dollars restantes en intérêts. 

La dette extérieure du pays a connu une hausse de 10% pour atteindre un total de 106 milliards USD en mars, contre 96,6 milliards USD en décembre 2018, selon la Banque centrale égyptienne (CBE). A noter que celle-ci s’estimait à 29,6 milliards de dollars entre juillet 2018 et mars 2019.

Comparativement, la dette intérieure dépasse actuellement les 4 000 milliards de livres égyptiennes (environ 248 milliards de dollars).
La CBE, a toutefois rassuré que « les dettes de l’Egypte sont dans des limites sûres conformément aux normes internationales ».

Dans une note publiée la semaine dernière, la société de conseil en recherche économique basée à Londres, Capital Economics, tirait la sonnette d’alarme en indiquant que « la dette extérieure égyptiennes peut générer des problèmes pour plusieurs raisons, car il existe des risques de reconduction. Si l’appétit pour le risque se détériore, il deviendra beaucoup plus difficile d’accéder à de nouveaux financements de l’étranger pour renouveler des dettes échues » .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here