La frontière Nigeria-Bénin reste “ouverte” mais…

0
Frontière Nigeria-Bénin. La valeur des marchandises en attente était estimée à 50 milliards de nairas (135 millions de dollars) le vendredi 23 août. Un mauvais signal, un mois après l'entrée en vigueur de la ZLECA.

Le Nigeria a démenti, vendredi 23 août, la fermeture de sa frontière avec le Bénin, fermée pourtant depuis le 20 août par communiqué officiel. L’interruption constatée par les médias sur tous les points de passage y compris sur celui de Sèmè-Kraké, principale porte d’entrée où passe l’essentiel du trafic et des échanges commerciaux entre les deux pays, s’expliquerait par un exercice conjoint de sécurité visant à lutter contre la criminalité transnationale, a laissé entendre Joseph Attah, porte-parole du Service des douanes du Nigéria (Ncs). “Les agences de sécurité du pays se sont réunies pour tisser des liens et déployer une stratégie de réponse commune pour lutter contre l’insécurité dans la zone”, a-t-il déclaré à la presse.
Pour rappel, Abuja a annoncé le mardi 20 août 2019, à travers un communiqué de presse, la fermeture de ses frontières avec certains pays voisins dans le but de lutter contre l’insécurité, la prolifération des armes et la contrebande. Cette décision n’est pas sans impact sur le Bénin dont 20% des recettes douanières proviennent des échanges avec son puissant voisin de l’Est.

Si les arguments sécuritaires sont recevables, les dommages collatéraux d’une telle opération, déclenchée par surprise sans tenir en compte des pertes sèches et manque à gagner des opérateurs économiques des deux pays inquiète à plus d’un titre. La Chambre de commerce et d’industrie de Lagos (LCCI) a qualifié d’inamicale la décision du gouvernement nigérian de fermer temporairement ses frontières terrestres de nuire aux efforts en cours de l’Union africaine pour stimuler les échanges et les investissements entre États sur le continent. «C’est très injuste et pas bon pour les affaires. Les personnes qui font des affaires aux frontières devraient avoir été correctement informées et prévenues avant la fermeture », a déclaré le Directeur général de LCCI, M. Muda Yusuff, dans les colonnes de dailytrust.com.ng. Est-ce à dire que la la CEDEAO et, à fortiori, la ZLECA, c’est seulement pour les sommets et les photos de famille?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here