Niger : 22 milliards de FCFA dans l’escarcelle du trésor public

0

La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Niger a obtenu ce 30 juillet 2019 auprès des investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 22 milliards de FCFA (soit 33 millions d’euros) à l’issue de son émission d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) à 12 mois , ont annoncé les dirigeants de l’agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Le montant global mis en adjudication par l’émetteur était de 20 milliards de FCFA (30 millions d’euros). Il faut souligner que, sur la base d’une note adressée aux investisseurs opérant sur le marché des titres publics des Etats de l’UEMOA par M. Adrien Diouf Directeur de l’agence UMOA-Titres, le Niger n’avait pas indiqué son intention d’émission de titres publics durant le troisième trimestre 2019.

A l’issue de l’opération d’adjudication, le trésor public du Niger, s’est vu proposer par les investisseurs un montant de 27,495 milliards de FCFA (soit 41,242 millions d’euros) de soumissions globales. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 137,48%.

Sur ces soumissions, l’émetteur, pour des raisons de coût, a retenu que 22 milliards de FCFA et rejeté le reste. Ce qui donne un taux d’absorption de 80,01%.

Tous les pays de l’UEMOA ont participé à l’opération à l’exception du Togo.

Le taux moyen pondéré s’est situé à 5,76% et le taux marginal à 5,80%. Quant au rendement moyen pondéré, il s’est établi à 5,76%

Selon l’agence UMOA-Titres, les titres émis sont remboursables le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 28 juillet 2020. En revanche, les intérêts sont payables d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons qui se situe à un million de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here