Sénégal : Légère progression de 0,4% du PIB au premier trimestre 2019

0

Le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume du Sénégal, corrigé des variations saisonnières, s’est accru de 0,4 % au premier trimestre de l’année 2019 comparé au quatrième trimestre 2018, a annoncé l’Agence Nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

« Ce résultat est imputable à la croissance modérée du secteur tertiaire (plus 1,5%) qui représente plus de 50% du PIB », explique l’ANSD. Cette performance est à mettre en rapport avec notamment le relèvement de 6,2% de la valeur ajoutée des services aux entreprises et de 2,5% de celle de l’administration publique. Sur la même période, la valeur ajoutée du commerce a également augmenté de 0,2%. Au même moment, il est observé toutefois un repli de la valeur ajoutée des sous-branches de l’information et de la communication (moins 0,9%), des services financiers et d’assurances (moins 4,6%), ainsi que des activités immobilières (moins 1,7%).

Selon toujours l’ANSD, la croissance économique a été également amoindrie par le repli de 1,4% du secteur secondaire. Cette contre-performance est essentiellement liée aux baisses d’activités enregistrées dans les sous-secteurs de la construction (moins 12,8%), de fabrication de produits agro-alimentaires (moins 1,7%) et des autres produits manufacturiers (moins 0,5%). Cependant, il est noté une croissance de la valeur ajoutée des extractives (plus 7,3%) et de celle des activités chimiques (plus 2,5%).

De son coté, le secteur primaire a stagné au cours de la période sous revue. Ainsi, les taxes nettes de subventions sur les produits ont reculé de 0,3% sur la période. La bonne orientation de la valeur ajoutée de l’élevage avec une progression de 6,0% a été compensée par les baisses des valeurs ajoutées de l’agriculture et de la pêche.

Du côté de la demande, l’ANSD a relevé, en rythme trimestriel, une baisse de la consommation finale (moins 0,5%) et un repli de la formation brute de capitale fixe (moins 3,5%). En revanche, les exportations nettes de biens et services ont progressé de 5,9%.

L’activité économique, au premier trimestre de 2019, est ressortie en hausse de 5,7% par rapport au premier trimestre de l’année 2018. Cette performance est liée à la bonne tenue des activités du primaire (plus 9,3%), secondaire (plus 5,3%) et tertiaire (plus 4,6%).

Sous l’angle de la demande, il est enregistré une amélioration des exportations nettes de biens et services qui passent de moins 595,2 milliards de FCFA à moins 353,2 milliards de FCFA, en liaison avec une hausse des exportations (plus 29,5%) et une baisse des importations de biens et services (moins 4,0%).

Au titre du PIB en valeur, l’ANSD l’a estimé à 3256milliards de FCFA au premier trimestre de 2019 contre 2935,5 milliards de FCFA au premier trimestre 2018, soit une augmentation de 320,5 milliards de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here