Economie: faut-il rejouer le match Côte d’Ivoire-Sénégal?

0

Pas plus à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qu’à la visite du président Macky Sall du Sénégal en Côte d’Ivoire, nous rejouons le match économique entre les deux économies de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La Côte d’Ivoire est un pays à fort potentiel agro-industriel et minier, qui représente 40% de l’économie de l’Union monétaire. Le Sénégal est à la veille d’un basculement important avec le début de l’exploitation du pétrole et du gaz annoncé en 2021.

En attendant, le PIB de la Côte d’Ivoire est de 40,39 milliards de dollars. Celui du Sénégal est de 16,37 milliards de dollars. Le PIB par habitant était de 1 662 dollars en 2017 dans le premier pays contre 1 033 au Sénégal. Dakar reste dans la catégorie des économies intermédiaires de la tranche inférieure, c’est-à-dire un pays ayant un revenu national brut (RNB) par habitant supérieur à 995 dollars. La Côte d’Ivoire rêve de l’émergence avec une moyenne de croissance de 9% depuis la fin de la crise post-électorale de 2011. Pendant ce temps, son partenaire et principal challenger au sein de l’UEMOA a carburé avec 6,6% depuis 2014 mais projette d’accélérer la cadence entre 2019 et 2014.

Bien que dynamiques, les deux économies ont des indicateurs sociaux faibles avec des taux de pauvreté dépassant les 40%, un secteur informel prépondérant et un taux de chômage des jeunes préoccupant. La solution à ces questions sociales réside sans doute dans l’intégration et la coopération.

Les deux pays ont entérinés cinq accords de coopération, jeudi soir à Abidjan, au terme de la visite d’État de 72 heures que le président sénégalais a effectué en terre ivoirienne. Il s’agit d’un accord de coopération en matière d’habitat social, un accord de coopération dans le domaine de l’énergie et du pétrole, un accord de coopération et d’échanges cinématographiques, un protocole de coopération cinématographique entre le ministère de la Culture et de la francophonie de Côte d’Ivoire et le ministère de la Culture et de la communication du Sénégal et enfin un accord de coopération commerciale entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here