Vente de véhicules neufs: La Côte d’Ivoire enregistre un taux de croissance de 17%

0

Dans le souci de rajeunir son parc auto mais surtout de booster le secteur de la vente de véhicules neufs la Côte d’Ivoire a pris des mesures qui commencent à porter des fruits.

En 1983, la Côte d’Ivoire achetait plus de 23.000 véhicules  neufs par an. Mais la rude concurrence du secteur de la vente de véhicules d’occasions, comme partout en Afrique, a entrainé une panne du secteur automobile. Si bien qu’en 2018, ce chiffre est tombé à 11.000. Par conséquent, même si le secteur du Transport en général contribue à 7% au PIB, l’apport de la vente des véhicules d’achat neufs est quasiment nul.

Mais selon le Ministre du Transport, Amadou Koné, la Côte d’Ivoire  pris des mesures pour rajeunir son parc auto  qui compte 1.200.000 véhicules selon les chiffres officiels de la SICTA. A cet effet, depuis le 6 Décembre 2017, le Gouvernement ivoirien a adopté en conseil des ministres, deux décrets relatifs à l’importation et l’exploitation des véhicules sur le territoire national. Et depuis lors, il est désormais fixé à 5 ans l’âge d’importation des véhicules de type Tourisme (communément appelés Personnels) et ceux destinés à usage de transport en commun de type taxi. Les minicars de 9 à 34 places et les camionnettes allant jusqu’à 5 tonnes ne doivent quant à eux  pas avoir plus de  7 ans d’âge.

Les cars de plus 34 places sont désormais limités à 10 ans et  les camions de 5 places et plus doivent  être âgés de 10 ans maximum. S’agissant des durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé des personnes ou marchandises, celles des véhicules d’occasion à usage de taxis ne doivent pas excéder 7 ans. Les minicars de 9 à 34 places et les camionnettes allant jusqu’à 5 tonnes d’occasion sont limités à 10 ans d’exploitation. Les camions de plus de 5 places sont limités désormais à 20 ans. Enfin, les cars d’occasion de plus de 34 places doivent avoir un maximum d’exploitation de 15 ans.

Ces mesures ont certes fait grincer des dents mais sont en train de porter des fruits. Si bien que depuis l’entrée en vigueur, le 1er juillet 2018, du décret N° 2017-792 du 06 décembre 2017 portant limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés, la Côte d’Ivoire qui enregistre pour cette année 2019, une croissance  de 17% d’acquisition de véhicules d’achat neufs a le taux de croissance le plus élevé. ” Nous ne pouvons pas renouveler le parc auto si nous ne créons pas les conditions. Les banques prêtaient déjà à taux zéro pour l’achat de véhicules.  Nous voulons donc renforcer les mesures qui existent déjà” a d’ailleurs expliqué le ministre Amadou Koné, lors du lancement officiel du Salon de l’Automobile qui se tiendra du 12 au 16 décembre prochains à Abidjan . Du fait de ce résultat assez satisfaisant le ministère annonce même que “des discussions sont très avancées pour installer des usines de montage de véhicules en Côte d’Ivoire”. Ce qui va donc créer des emplois. Mais au delà de la création d’emplois, le rajeunissement du parc auto est aussi une stratégie de lutte contre l’insécurité routière. Estimant qu’Il y’a une corrélation entre la qualité du véhicule et le comportement du chauffeur, le ministre a expliqué que  “au delà de créer des emplois cela va aussi sauver des vies”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here