Pétrole: l’Angola cherche son rebond

0

Luanda, capitale de l’Angola, accueille une pléthore de PDG et d’investisseurs mondiaux et plus de 1 000 acteurs de l’industrie pétrolière à la conférence Angola Oil & Gas 2019, organisée par Africa Oil & Power.

Le sommet a été ouvert le 5 juin par le président João Lourenço, qui a souligné les diverses réformes entreprises par son administration pour revitaliser le secteur et a insister sur le rôle de la monétisation du gaz pour stimuler l’industrialisation et la croissance économique.

Le panel « Restructuration et réaménagement du secteur aval en Angola » a donné l’occasion aux acteurs angolais et internationaux d’examiner l’état actuel des efforts d’exploration en cours dans le monde, dans un contexte de réduction des dépenses et de production dans la plupart des pays africains producteurs de pétrole.

Président de Sonangol E&P, Ricardo Van-Deste était accompagné de Stephen Willis, Président régional de BP Angola et Président de l’ACEPA ; Guido Brusco, Vice-président exécutif Afrique subsaharienne à ENI; Carri Lockhart, Vice-présidente principal chez Equinor; Derek Magness, Directeur exécutif chez Chevron; Pedro Ribeiro, Directeur général adjoint de Total Angola; et André Kostelnik, Directeur général d’ExxonMobil Angola.

L’Angola a enregistré une nette réduction des investissements dans l’exploration, passés de 7 milliards USD en 2013 à 2 milliards USD actuellement. Une tendance mondiale selon Steven Willis, estimant que malgré une exploration réduite, pourcentage de réussite de l’Angola est supérieur à 50% contre une moyenne mondiale de 30%.

Preuve que l’exploration en Angola est une entreprise pleine de succès, le vice-président exécutif d’ENI a déclaré avoir découvert près de 2 milliards de barils de pétrole dans le pays au cours des 12 derniers mois, avec deux découvertes majeures. « La confiance constante dans l’exploration et sa capacité à créer et à transformer notre industrie est vraiment primordiale », a déclaré Guido Brusco. « Notre récente découverte dans le bloc 15/06 témoigne du potentiel de l’Angola à produire des découvertes de classe mondiale dans les années à venir. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here