Les autorités kényanes ont matérialisé, le 23 mai 2019, leur intention d’abriter le secrétariat de la zone de libre -échange continental (ZLEC) avec la présentation de la candidature du pays. D’autres pays comme le Ghana, l’Egypte, le Sénégal, l’Eswatini et l’Ethiopie sont également en lice. Selon Macharia Kamau, le secrétaire principal du ministère des affaires étrangères du Kenya, abriter le secrétariat de la ZLEC « renforcerait le rôle du Kenya comme pays pilote au niveau du commerce et du multilatéralisme». Cela «donnerait également à l’Afrique le meilleur lieu et la meilleure opportunité de développer pleinement le potentiel du libre-échange et


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis