Moody’s préoccupé par l’endettement croissant de l’Afrique du Sud

0

L’agence de notation Moody’s annonce que la dette de l’Afrique du Sud pourrait atteindre la barre des 65% du PIB au cours des cinq prochaines années. Toutefois, Moody’s ne prévoit pas de déclasser le pays pour le moment et a maintenu les notations de la dette au niveau investment grade depuis 2017.

« Le profil de crédit de l’Afrique du Sud est soutenu par la vigueur de ses institutions principales, des secteurs et marchés financiers profonds et bien développés et son exposition limitée à la volatilité des changes » note l’agence dans un rapport de recherche publié ce mardi 16 avril.

Pour Moody’s, le pays doit ses principaux problèmes de crédit à la faible croissance, ainsi qu’au fort taux de chômage, chez les jeunes en particulier.

«Tandis que la croissance économique de l’Afrique du Sud restera lente et que les finances publiques continueront de s’éroder, nous prévoyons que le profil de crédit du pays restera conforme à celui des États souverains notés Baa3», a déclaré Lucie Villa, co-auteur du rapport.

Par ailleurs, Moody’s indique que l’endettement du gouvernement sud-africain est actuellement en ligne avec les États souverains notés Baa3, mais que sa tendance est à la hausse.

« Inversement, le profil de crédit subirait des pressions à la baisse si Moody’s prévoyait que le risque lié à la dette publique et aux passifs éventuels continuerait d’augmenter pour atteindre des niveaux ne correspondant plus à un Baa3, ou que la croissance à moyen terme se maintiendrait aux niveaux très bas 2018 » a ajouté Lucie Villa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here