Corruption / La BAD opte pour une politique de tolérance zéro

0
Akinwumi Adesina, président de la BAD.

La BAD a organisé un séminaire d’opportunités d’affaires qui a réuni à Abidjan, une centaine d’opérateurs économiques venus des quatre coins du monde pour réfléchir sur la transformation économique du continent et saisir les opportunités de business offertes par l’institution.

le vendredi 5 avril, l’institution panafricaine en a profité pour informer les opérateurs  économiques que  les entreprises des pays membres qui soumissionnent à des projets de la BAD et se rendent coupables de fraude ou de corruption, tombent sous le coup des sanctions de la banque. Ces entreprises corrompues seront   dorénavant interdites d’affaires avec la banque pour une période allant de un an ou plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here