Interview exclusive avec Henri Claude Oyima, PDG du Groupe BGFIBank

0
Henri-Claude Oyima, PDG du Groupe BGFIBank. Janvier 2019.

A l’entame de l’année 2019, Financial Afrik s’est tourné vers Henri Claude Oyima, PDG du Groupe BGFIBank pour livrer les grandes perspectives de la banque leader de la zone CEMAC. “Bien que notre stratégie privilégie le développement organique, nous n’excluons aucune opportunité qui peut se présenter à nous“, déclare M. Oyima.

Monsieur le président, quels sont les grands enseignements que le Groupe BGFIBank retient de l’exercice 2018 ?


2018 aura été pour le Groupe BGFIBank, l’année du Renforcement ; Renforcements de la Gouvernance, de la situation financière, de la conformité règlementaire, de la gestion et de la maîtrise des risques, de la consolidation des systèmes d’information et de la sécurité des systèmes d’information, de la consolidation du capital humain, de la diversification métiers, de l’innovation de la gestion des produits, de la gestion du risque de crédit et enfin du dispositif de contrôle interne. Cette étape de renforcement aura été nécessaire afin de nous projeter dans des meilleures conditions pour l’année 2019.

Votre réseau s’étend en Zone CEMAC et en Afrique de l’Ouest. Y-a-t-il de nouvelles acquisitions ou alliances au programme dans le moyen terme ?

Notre projet d’entreprise Excellence 2020 prévoit le renforcement de la croissance par une expansion trans-frontière. Nous exécutons notre plan de développement tel que prévu. Bien que notre stratégie privilégie le développement organique, nous n’excluons aucune opportunité qui peut se présenter à nous.

Vous comptez quelques actifs dans le secteur de l’assurance. Quelles sont vos projections de développement en termes de bancassurance ?


L’assurance est un métier porteur déployé au sein du Groupe BGFIBank qui, comme les autres métiers, a pour ambition de se développer. Nous souhaitons l’étendre à l’ensemble de nos implantations à moyen terme afin de pouvoir proposer un service complet et de qualité à tous nos clients soit en direct soit en mutualisant avec les activités bancaires (bancassurance) comme c’est déjà le cas au Gabon.

Où en êtes-vous avec les réformes concernant la gouvernance du groupe et la mise en conformité aux normes de Bâle III?


Il ne vous a pas échappé que le Groupe BGFIBank est soumis aujourd’hui aux contraintes de sept régulateurs. Dès lors, le Groupe BGFIBank a pris le pari de s’arrimer aux principes et règlements les plus contraignants. La société tête de Groupe est en pointe sur le sujet.

Le Groupe BGFIBank a connu par le passé quelques incidents techniques ou fraudes liés à son système de carte bancaire. Peut-on dire que le problème est définitivement résolu ?


M. Oyima: “Les cartes BGFIBank sont aujourd’hui bien sécurisées et nos clients en profitent bien”


( Rires ) Je vois que les activités de BGFIBank intéressent bien plus que ce qui se passe ailleurs. Je n’excuse rien, mais je vous invite à consulter la presse financière internationale et vous verrez qu’il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait des attaques ou tentatives de fraudes à la carte bancaire. Le malheureux incident dont vous faites état s’est produit en février 2017. Depuis lors, des dispositions et dispositifs nouveaux ont été mis en place afin de palier ce genre de déconvenues. Les cartes BGFIBank sont aujourd’hui bien sécurisées et nos clients en profitent bien.

La digitalisation est au cœur de la transformation du système bancaire. Quelles sont les approches que vous privilégiez en la matière ?


Nous disposons à ce jour d’une offre digitale innovante et étoffée. Le récent lancement d’une carte à code dynamique sur le marché bancaire du Gabon fait de nous des pionniers dans ce domaine. Notre objectif n’est pas de faire de la banque digitale mais de digitaliser le maximum de produits et services
à forte valeur ajoutée. De même, la gouvernance du Groupe est aussi digitalisée.

Comment voyez-vous l’année 2019 pour le secteur bancaire africain en général ?


Le secteur bancaire africain va se renforcer en 2019, c’est le sens de la démarche du Groupe BGFBank qui place cette année sous le signe de l’accélération de la transformation du Groupe. Nos économies ont besoin d’être fortement soutenues pour réaliser l’objectif d’émergence. Le Groupe BGFIBank jouera son rôle et prendra part dans cette nouvelle dynamique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here