Le Ghana envisage de lever 3 milliards USD sur le marché international des capitaux en 2019

0
Nana Akufo Addo, président du Ghana

Par Valérie K.

Le Ghana revoit son ambition à la hausse. Précédemment annoncé à 2 milliards USD dans le projet de loi des finances de l’année 2019, le Ghana prévoit désormais mobiliser au moins 3 milliards sur le marché international de la dette selon la stratégie d’endettement du pays.

Le fruit des différentes opérations devra servir à financer le déficit budgétaire (2/3) et au refinancement de la dette. Le pays doit faire face, en effet, à un sérieux déficit public, et ne peut pas compter sur les banques locales dont le coût des emprunts est accru, limitant les possibilités d’emprunt à long terme.

Selon les chiffres de la banque centrale ghanéenne (BoG), la dette du pays s’élevait à 138,9 milliards de Ghana Cedis, soit 68,1% du PIB en septembre 2017. Ce chiffre est tombé à 137,6 milliards en octobre, soit 67,4%, avant de remonter à 139 milliards, soit 68,1% du PIB en novembre 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here