Un prêt de 280 millions de dollars de la Banque mondiale pour Angola

0
L’Angola et le Groupe de la Banque mondiale (BM) ont signé ce mercredi 19 décembre à Luanda, la capitale angolaise, deux accords de financement de 280 millions de dollars destinés à soutenir des projets dans les secteurs de l’agriculture et de l’eau.
Les documents ont été paraphés par le ministre des Finances, Archer Mangueira, par Olivier Lambret, représentant de la Banque mondiale en Angola et à Sao Tomé-et-Principe, et par le président du conseil d’administration du Fonds de garantie du crédit, João Júlio.
Le premier accord, d’un montant de 150 millions de dollars, constitue un financement supplémentaire destiné à couvrir une partie de la valeur monétaire du Fonds de garantie de crédit, initialement estimé en tant que contrepartie du gouvernement angolais, correspondant à 17% de la valeur total du projet.
L’autre partie des 150 millions de dollars sera affectée au projet de développement institutionnel du secteur de l’eau (PDISA II), visant à contribuer à accroître la couverture en eau dans neuf villes du pays.
Le deuxième accord, d’une valeur de 130 millions de dollars, sera appliqué au projet de développement de l’agriculture commerciale et servira à stimuler l’activité commerciale du secteur agricole, permettant ainsi d’accroître la production et substituer les importations à la production locale.
Selon le ministre angolais des finances, la signature de l’accord contribue à renforcer l’économie angolaise, alors que le pays est confronté au défi de la diversification. « Ces projets font partie du plan de développement national (PDN) 2018-2022. Outre le financement de la Banque mondiale, le projet de développement de l’agriculture commerciale a également reçu 100 millions de dollars, financés par l’Agence française de développement, a annoncé le ministre des Finances », a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here