Dakar Blaise Diagne : Le statut d’aéroport certifié acquis

0
De gauche à droite le Dg de l'ANACIM, le ministre, le DG de LAS et le DG de AIBD SA.

La cérémonie de remise du certificat d’aérodrome a eu lieu ce jeudi 08 décembre juste à un mois du premier anniversaire de l’aéroport Dakar Blaise Diagne. Une prouesse soulignée par les acteurs aéroportuaires et les institutions africaines du secteur qui ont rappelé que cette « certification est devenue une exigence de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) pour tout aéroport recevant un vol international.

 

Le Directeur général de l’ASECNA, Mohamed MOUSSA et le Directeur régional de l’OACI, Mam Sait JALLOW ont réaffirmé le soutien de leurs institutions « pour l’amélioration continue de la sécurité et de la qualité des services rendus » mais aussi « pour un système de transport aérien robuste et jouant pleinement son rôle d’appui au développement économique et social du Sénégal ». « Conscient des enjeux, et après avoir constaté le faible taux de certification des aéroports africains (environ 27% à ce jour), l’OACI a mis en place en 2016, à travers le Plan régional de mise en œuvre complet pour la sécurité de l’aviation en Afrique (le Pan AFI), un projet d’assistance technique à court terme, pour la certification d’un aérodrome dans chacun des Etats bénéficiaires, dont le Sénégal fait partie », dira Mam Sait Jallow dans son discours.

 

Le ministre des Transports Aériens et du Développement des Infrastructures Aéroportuaire qui a présidé la cérémonie, a souligné qu’« avec ce nouveau statut d’aérodrome certifié, AIBD renforce sa crédibilité et son image vis-à-vis de ses partenaires et des compagnies aériennes ». Mme Maïmouna Ndoye SECK a ajouté que « cela contribue également à l’atteinte de nos objectifs de faire de Dakar-Diass le 1er hub aérien d’Afrique de l’Ouest avec un trafic de 5 millions de passagers par an à l’horizon 2023 et 10 millions par an à l’horizon 2035. »

 

Relativement aux différentes étapes du processus d’obtention du certificat, présentées à l’assistance par le Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) du Sénégal Magueye Marame NDAO, celui de LAS (Limak-Aibd-Summa), soutient que « ce dossier a été mené à son terme dans un temps remarquable, sinon en un temps record, avec seulement deux non-conformités qui ont fait l’objet de dérogations et sont quasiment soldées à ce jour.  Cela met en lumière les compétences, mais aussi le professionnalisme et l’engagement des équipes. » Xavier MARY n’a pas manqué de préciser « mais le travail ne s’arrête pas là, nous devons veiller au maintien de notre certificat et à son évolution, tel un pilote d’avion, nous devons surveiller continuellement notre altitude et notre vitesse. Dès la fin de ce mois, dans le cadre des audits de suivis, nous accueilleront une nouvelle équipe d’inspecteurs. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici