Côte d’Ivoire : 216 milliards FCFA de la BAD pour renforcer les infrastructures routières à Abidjan

0
Première puissance économique de l’Uemoa, la Côte d’ivoire a toujours obtenu la confiance des investisseurs lors de ses sorties sur le marché.

La Banque africaine de développement vient d’approuver, ce 16 octobre, un nouveau financement de 329,47 millions d’euros, soit 216,12 milliards FCFA, dans le cadre du vaste projet de transport urbain du Grand Abidjan.

Cette seconde tranche vise à renforcer les infrastructures routières dans les parties ouest et nord d’Abidjan ouvrant la voie aux villes de Dabou et d’Adzopé, des zones d’extension de la capitale économique ivoirienne. Ainsi, note la BAD, cette enveloppe va servir à transformer 88 km de voies menacées de saturation en autoroutes urbaines et ainsi doubler la capacité d’écoulement du trafic. Concrètement, il s’agira des routes de Dabou (la section entre Yopougon et le carrefour de Jacqueville) et d’Adzopé (entre Yopougon et Thomasset).

Les travaux vont également concerner l’aménagement de la section nord du Y4, le périphérique de contournement d’Abidjan, tout comme le célèbre boulevard Latrille qui sera prolongé et dédoublé. En outre, le projet prévoit de réhabiliter les feux tricolores de 90 carrefours et d’installer un système intelligent de contrôle du trafic.

Par ailleurs, le financement va permettre « la construction de quatre centres multifonctionnels,  la réhabilitation d’infrastructures de commerce et quelque 3 000 femmes vont être dotés d’équipements pour développer une activité génératrice de revenus ».

« Ce projet est un projet intégré, qui va permettre aux populations les plus défavorisées de Yopougon, de Songon à l’ouest, d’Abobo et d’Anyama au nord, qui affichent des taux de pauvreté de 40 à 70 %, d’accéder à moindre coût aux zones pourvoyeuses d’emplois », a expliqué Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’Ouest.

Un appui de 567 millions d’euros de la BAD

Ce prêt de 329,47 millions d’euros est la seconde tranche d’une assistance financière de 567 millions d’euros consentie par la BAD dans le cadre d’un important programme intégré de développement urbain initié par le gouvernement ivoirien chiffré à 770 millions d’euros.

Une première tranche de 237,52 millions d’euros avait été octroyée en octobre 2016 pour financer le chantier du 4ème pont d’Abidjan, reliant les communes de Yopougon et du Plateau, dont les travaux ont été lancés le 30 juillet dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here