Togo : un cadre institutionnel pour la mise en œuvre du Fonds vert pour le climat

0
André Johnson, ministre de l’Environnement et des Ressources forestières du Togo

Le gouvernement togolais a examiné puis adopté ce vendredi en conseil des ministres, un décret portant sur la création, les attributions, l’organisation et le fonctionnement du cadre institutionnel de mise en œuvre du Fonds vert pour le climat (FVC).

Cet instrument « joue un rôle important dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris sur le climat. Il déploie une gamme d’instruments financiers à savoir les subventions, les prêts, les prises de participation et les garanties », indique un communiqué officiel publié à cet effet.

Lancées depuis mars 2017 au plan national, les activités du processus de préparation pour l’accès au fonds vert pour le climat « ont permis de renforcer les capacités techniques des acteurs dans la formulation des projets climat et la formulation d’un programme pays servant de cadre d’interaction entre le Fonds et le Togo », selon la même source.

A noter que l’organisation internationale tient, du 17 au 20 octobre 2018, son 21Conseil d’administration au cours duquel 20 propositions de financement, représentant 1,15 milliard de dollars, seront examinées.

Mécanisme financier de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le FVC vise à réaliser le transfert de fonds des pays les plus avancés à destination des pays les plus vulnérables afin de mettre en place des projets pour combattre ses effets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici