Transfert d’argent au Sénégal : Orange Money et Wari se disputent le leadership en milieu rural

0

Le programme MM4P de l’Agence des Nations Unies pour l’Investissement (UNCDF) a organisé les 04 et 05 octobre à Kaolack (200km au sud-Est de Dakar, capitale du Sénégal)  un groupe de travail pour permettre de partager les innovations et bonnes pratiques de services financiers numériques (SFN) afin de mieux orienter l’offre des services connectés au profit des population vulnérable.

Ainsi, lors de cette visite de terrain, les acteurs du secteur se sont rendu compte que les opérateurs  Orange Money et Wari  sont les  deux services de transfert d’argent les plus utilisés en milieu rural. C’est ce qui ressort de  la 3ème session délocalisée en zone rurale de l’année 2018  de  l’Agence des Nations Unies pour l’Investissement (UNCDF)  à  travers son programme MM4P. La rencontre a réuni d’une part, les  distributeurs et clients et, d’autre part, les acteurs du monde digital sénégalais dont des  fournisseurs de service financiers numérique, des représentants de la BCEAO, d’Ecobank et des émetteurs de monnaie électronique dans le cadre

Dans  certains  villages, les distributeurs ont souligné que «ces deux services reçoivent la plus forte demande dans cette zone». Ils  évoquent «l’accessibilité et la facilité à utiliser ses services même s’il existe parfois des problèmes technique dus au réseau mais également financiers liés à la disponibilité des fonds et de banques partenaires».

Présent à ce groupe de travail,  Ababacar Dème, directeur des opérations de Wari a fait savoir que , «le problème de la liquidité est global car tous  les opérateurs bancaires et non bancaire ont cette difficulté à fournir de la  liquidité aux distributeurs» . Toutefois, estime le représentant de Wari  «des actions doivent être menées pour se rapprocher des cibles et permettre aux micro- entrepreneurs d’ avoir des activités de microfinance afin de financer leur activité et faire de telle sorte que cette liquidité soit disponible».

Selon M. Dème,  «les problèmes techniques soulevés par les représentants au niveau des zones rurales  ne sont pas spécifiques à Wari, car toutes les structures qui travaillent dans le secteur sont confrontés à ses difficultés».  Pour sa part, El hadji Ndiaga Mbaye, chef de produit monétique Orange Money a indiqué que sa société «est déjà ancrée dans les habitudes de consommation sénégalais avec 1, 8 millions de clients actifs et un réseau de plus de 25000 points de vente».

D’après  le représentant de la filiale d’Orange, «le réseau est en train de s’étendre logiquement dans les points les plus reculés.  L’on  peut rencontrer des problèmes d’ordre technique mais des mesures correctives seront apportées pour  une bonne qualité de service».Par rapport à la liquidité, « orange money est en train de travailler sur des solutions afin  de faciliter le financement ».

 

Pour rappel, l’Agence des Nations Unies pour l’Investissement (UNCDF)  a mis en place en octobre 2015 le programme MM4P en partenariat avec la Fondation Mastercard pour  permettre aux personnes à faibles revenus d’accéder aux nouvelles opportunités qu’offrent les services financiers digitaux ainsi contribuer à l’atteinte des  Objectifs de Développement Durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here