L’expertise comptable, l’une des professions les plus menacées par la transition numérique

0
Le deuxième congrès régional des experts comptables de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est ouvert jeudi 20 septembre à Dakar.
Axée sur le thème central « l’Expert-Comptable Créateur de Valeur », cette présente édition est aussi placée sous le signe du renouveau car, selon les comptables, la profession évolue en confrontant de nouveaux concepts dont  la digitalisation.
En effet, la digitalisation sans cesse grandissante des économies et la numérisation en marche des administrations fiscales ont fait naitre de nouveaux besoins d’accompagnement des clients, des entreprises et des Etats. Cette transition représente ainsi pour ces professionnels du secteur de la comptabilité, une menace ainsi que des opportunités.
A en croire Marie Ba, expert-comptable et présidente de l’Ordre national des experts comptables et des comptables agréés du Sénégal (ONECCA), « l’expertise comptable est l’une des professions les plus menacées par la transition numérique puisque plus de 60%  de ses activités sont appelés à disparaitre et remplacer par des robots sans intervention humaine notable ».
Ainsi, la patronne de l’ONECCA estime que pour réussir cette transition digitale, « il faudra être plus compétitifs en saisissant les opportunités nouvelles d’interagir avec l’environnement, de créer de la valeur mais également de collecter la bonne et juste recette fiscale pour améliorer la gouvernance des ressources ».
Selon le Premier ministre sénégalais Boun Abdallah Dionne qui présidait la cérémonie d’ouverture, «  il faut aussi qu’en plus du conseil, de l’accompagnement stratégique, et organisationnel aux entreprises, l’expert comptable verra aussi son métier s’appuyer davantage sur l’informatique, et les nouvelles technologies de l’information et de la communication ».
Abordant le thème de cette deuxième rencontre, le chef du gouvernement a souligné que  « l’expert comptable est au cœur de l’activité économique des pays qui ont besoin d’entreprises compétitives, performantes et innovatrices, génératrices de richesse donc de croissance et d’emploi durable et de cohésion au sein des nations ».
« Pour réussir ce challenge, l’entreprise a besoin de se faire accompagner par l’expert comptable qui peut être considéré comme créateur de valeur », a-t-il ajouté.
Par ailleurs,  M. Dionne a invité les comptables à s’approprier du statut de l’entreprenant. « Nous disposons dans l’OHADA d’un puissant instrument pour faciliter la transition entre le secteur informel et le secteur structure,  c’est à dire le statut de entreprenant. ( …) Je pense  que vous devez davantage le promouvoir et le vulgariser », a-t-il laissé entendre.
Selon l’autorité sénégalaise, « prendre en compte l’entreprenant créerait davantage de la valeur dans l’économie nationale car  sur  450 000  entreprises recensées, 97% opèrent dans l’informel ».
Dans l’objectif d’échanger et d’évaluer leurs contribution dans l’économie de leurs Etats respectifs, les experts comptables se pencherons durant deux jours sur différents thèmes tels que « le rôle de l’expert comptable dans la prévention des conflits et la sauvegarde des entreprises », « l’expert comptable, acteur majeur de l’économie », « l’expert comptable et performance durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here