Gabon : La SNI ouvre un guichet unique pour favoriser la construction de logements individuels

0
La  Société  nationale immobilière (SNI), premier bailleur public au Gabon,  vient  d’annoncer l’ouverture de son expertise au  grand  public à  travers  la création  d’un  guichet d’accompagnement  pour assister les  particuliers  à  construire  leur  logement à  partir de fonds propres.

 
Selon la direction générale de la  SNI,  le  guichet propose de  “participer,  notamment,  de  la  conception à  la  réalisation ” des  habitats des  particuliers et  en évaluant le  coût  global de la  construction. Cette  initiative s’inscrit dans l’objectif prescrit par le gouvernement  gabonais de garantir un logement décent, au plus grand nombre de nationaux  et de leur fournir un cadre de vie salubre et sécurisé.
 
 
Un  déficit de  plus de 200 000 logements à Libreville
 
Si la moitié de la population gabonaise vit  dans la  capitale, Libreville ,  le  déficit en  logements est estimé à  plus de 200 000, selon  une enquête  du  ministère de l’Habitat  et de l’Urbanisme. L’Etat n’ayant  pas  mis  suffisamment de moyens  pour construire de nouveaux logements sociaux, les prix des logements ont grimpé au détriment de la majorité de la population active, notamment, et les agences immobilières qui  font  de la surenchère.
 
A Libreville, les loyers mensuels des logements encore accessibles  varient entre 85. 000 FCFA  pour un studio (communément appelé F 1) et 200 000 FCFA  pour une maison de 2 chambres.   Les  prix de  location des appartements  plus  grands  ou des  villas  varient de 350 000  à 2 millions de  F  CFA  par  mois, selon  leur localisation.
En dessous de ces fourchettes, les habitations sont insalubres.  Pour  la mairie de Libreville,  il faille  « construire environ 10 000 logements par an dans la capitale “. Un objectif que  n’a  jamais pu  réaliser  l’Etat  gabonais.
 
 
Une autre voie explorée par les particuliers est l’accès au crédit mais ils se heurtent souvent à la rigidité du système bancaire local.  Mais le plus grand nombre de Gabonais ( dont plus de 70% sont  locataires)  est jusqu’à présent exclu de l’accession à la propriété du fait du dysfonctionnement des mécanismes locaux de financement au logement.
Comme il  est  plus facile d’obtenir un  crédit voiture auprès des  banques,  des  centaines de particuliers  passent par cette  voie  pour   réorienter  ce  crédit vers  la construction de leur maison.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here