Le Fonds de solidarité islamique pour le développement tête de fil d’une initiative contre la pauvreté

0

Le Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID), le Fonds d’Abou Dhabi pour le développement (ADFD), la Fondation Bill et Melinda Gates (KF), le Fonds d’aide humanitaire et de secours du Roi Salman (KFF) ), et la Banque islamique de développement (BID) ont lancé un  «Fonds pour la vie et les moyens de subsistance» d’une taille allant jusqu’à 2,5 milliards de dollars.

 

Le fonds innovant allie des subventions de donateurs à des financements (ou prêts) traditionnels basés sur le marché fournis par la Banque pour fournir des ressources de financement concessionnelles considérables pour des projets socioéconomiques dans les 33 pays les moins avancés membres de la BID.

Le Dr Bandar Hajjar, président de la BID, a déclaré: «La LLF vise à aider les populations les plus pauvres du monde musulman à mener une vie plus saine et plus productive grâce à des investissements dans la santé, l’agriculture et les infrastructures rurales. En combinant de manière innovante des subventions provenant de donateurs avec des prêts de la Banque islamique de développement, nous pouvons mobiliser davantage de fonds pour lutter contre la maladie et la pauvreté dans le monde musulman. »

Le Dr Waleed Al Wohaib, directeur général du FSID, a déclaré: «En tant que donateur de la FL, notre objectif est de protéger les communautés du risque de maladies évitables, d’améliorer la santé génésique, maternelle et infantile, développement rural, nous autonomisons certaines des personnes les plus pauvres du monde et leur donnons la possibilité de mener une vie saine et productive.

Plus d’un milliard de personnes vivent dans la pauvreté absolue dans le monde et ne peuvent se permettre d’approvisionner l’alimentation, l’eau potable, la santé, l’éducation et le logement. Environ 400 millions d’entre eux vivent dans des pays membres de la Banque islamique de développement (BID). Au moins 400 millions de personnes vivent avec moins de 1,90 dollar par jour.

Jusqu’à présent, des subventions d’un montant de 400 millions de dollars EU ont été engagées par l’ADFD (50 millions USD, le BMGF (jusqu’à 100 millions USD), le FSID (100 millions USD), le KSrelief (100 millions USD) et le QFFD 50 millions de dollars), soit un financement concessionnel de 1,875 milliard de dollars américains (sur 5 ans) pour les pays éligibles. La LLF réalise actuellement des projets dans 13 pays (plus de 600 millions de dollars EU) portefeuille, en Afrique subsaharienne et en Asie centrale.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici