Résultats semestriels : KCB coiffe sa rivale Equity au poteau

0

Dans l’éternelle rivalité pour la première place opposant les deux plus grandes banques kényanes, Equity et Kenya Commercial Bank (KCB), c’est cette dernière qui  a remporté la dernière bataille symbolique, celle de l’établissement financier le plus rentable du pays depuis le début de l’année.

Annoncés en fin de semaine, les résultats semestriels des deux groupes bancaires font apparaître que sur la période allant du 1er janvier au 30 juin 2018, KCB a dégagé un bénéfice net de 12,1 milliards de shillings (120 millions de dollars)- en hausse de 17,48 % par rapport à la même période de l’année dernière- contre un profit après impôts de 11 milliards de shillings (110 millions de dollars, + 17,52 % par rapport au premier semestre 2017) pour Equity. Un résultat qui était pourtant loin d’être gagné puisque c’est Equity qui faisait encore la course en tête au premier trimestre avec 5,9 milliards de shillings de profits (contre 5,18 milliards pour KCB).

La bonne performance du résultat net semestriel de KCB a de fait été largement favorisée par la réduction des provisions pour créances irrécouvrables ainsi que par une hausse des intérêts créditeurs.

La provision pour pertes sur prêts de KCB, d’un montant de 827,6 millions de shillings, était ainsi une baisse de 58,8% (2 milliards de shillingsprovisionnés au cours de la même période de l’exercice précédent) tandis que le portefeuille de prêts, en hausse de 3,57 % à 421,4 milliards de shillings, a porté le total des intérêts créditeurs à 32,2 milliards de shillings (+ 6,2%). Les revenus hors intérêts sont quant à eux restés stables, à 11,47 milliards de shillings sur la période, contre 11,48 milliards un an auparavant.

De quoi globalement inciter à l’optimisme, comme l’ont démontré les perspectives positives de Joshua Oigara, le directeur général de la KCB. « Nous prévoyons une forte croissance dans un environnement macroéconomique amélioré, en particulier au Kenya et attendons une confiance accrue des investisseurs au Soudan du Sud grâce à l’accord de paix récemment signé », a déclaré le PDG dans son communiqué, publié jeudi.

Et comme indiqué précédemment dans nos colonnes, KCB a également annoncé qu’elle achèverait la reprise d’Imperial Bank, d’ici la fin du mois prochain. Une manière de creuser encore un peu plus l’écart avec sa concurrente, Equity ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here