Apres avoir opéré pendant un peu moins de trois ans une restructuration profonde d’Ecobank Nigeria et réussi son retour à la profitabilité, Charles Kié aurait décidé de bientôt quitter le groupe Ecobank.

Arrivé à la tête d’Ecobank Nigeria en janvier 2016, en pleine crise economique de la première économie du continent Africain, l’ivorien avait la tâche difficile de redresser les comptes de la plus grande filiale du groupe Ecobank, la première banque internationale et la sixième du marché Nigérian, qui avait alors un total de bilan d’environ $10 milliards, un effectif d’environ 10.000 employés et un réseau de plus de 500 agences.
La banque a récemment publié ses comptes de 2017, qui affichait un total bilan d’environ $6milliards, un coefficient d’exploitation de 51% et une profitabilité retrouvée d’environ $67 millions ($19 millions l’année précédente). Ses effectifs ont été réduits à 6800 personnes environ et son réseau d’agences à 430.
Charles KIE avait rejoint Ecobank à Londres en 2011 après avoir été le Directeur Général du Groupe Banque Atlantique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here