Le Burkina, la Côte d’Ivoire et le Mali s’engagent pour une Zone économique spéciale

0

Le Mali, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso viennent de franchir un pas de plus dans la coopération économique interafricaine. Les trois pays ont entériné lundi 14 mai dans la capitale malienne la création d’une zone économique spéciale (ZES) dans le but d’impulser l’intégration sous régionale.

La ZES comprend les régions de Sikasso (Mali), Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Korhogo (Côte d’Ivoire) et présente un potentiel agricole et minier est indéniable. La région a été choisie pour les opportunités qu’elle offre en vue de dynamiser l’économie dans la sous-région et d’accroître le niveau de vie des populations. Un objectif qui est également destiné à lutter contre les groupes djihadistes qui trouvent dans le désœuvrement des jeunes un terreau pour proliférer dans cette zone du Sahel.

Le projet vise entre autres la création d’un environnement propice au développement économique de cette région frontalière en encourageant la création et le renforcement de projets industriels publics et privés. Il est aussi prévu la mise en place d’un cadre juridique plus avantageux pour les entreprises que dans le reste des pays, ainsi que des lois économiques plus libérales, et donc plus avantageuses.

A noter que pour le moment, les trois pays ont posé le cadre de la Zone économique spéciale et devraient dans les mois à venir en définir les modalités précises. Il s’agira probablement d’avantages fiscaux et d’incitations financières, et sans doute aussi de projets communs aux trois pays, projets publics ou partenariat public-privé.

L’entente bénéficie du soutien financier de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD) notamment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici