Ecobank Nigéria : le redressement se confirme

0
De gauche à droite, Charles Kié, directeur général d'Ecobank Nigeria, Carol Oyedeji, directrice exécutive, Services bancaires aux consommateurs; Ayotunde Kuponiyi, responsable de la distribution grand public et Philip Sonibare, responsable de la banque directe lors du dévoilement du compte Ecobank Xpress à Lagos.

Ecobank Nigeria a publié,  en date du 30 avril 2018, ses états financiers arrêtés au 31 décembre 2017.
Le  redressement  d’Ecobank Nigeria se confirme sous l’effet de la profonde restructuration menée depuis un peu plus de 2 ans au sein de la banque par le directeur général,  Charles Kié, et ses équipes.

Le résultat net (en monnaie locale) est 3.5 fois supérieur à celui de l’année précédente sous l’effet d’une réduction drastique des charges d’exploitation et d’une meilleure maîtrise des risques liés à la clientèle. Le coefficient d’exploitation a connu une réduction de plus 10 points en un an (à 51%) grâce, entre autres, au redimensionnement des effectifs ( plus de 3000 personnes ont quitté la banque), à la clôture de plus d’une cinquantaine d’agences, à la rationalisation de son parc automobile (ubérisation du transport) et  à la cession de plusieurs actifs immobiliers.

La banque procède en même temps à un rajeunissement de ses équipes ( un programme de recrutement de 400 diplômés de grandes écoles a démarré en Février 2018) et poursuit de façon très agressive sa pénétration dans le marché par son offre offre digitale unique. D’ici 2020, le groupe Ecobank (ETI) compte ouvrir 100 millions de compte à travers  son application mobile (Ecobank Xpress Account) dont 40 millions provenant du Nigeria.

 

Télécharger ici PDF descriptif des résultats de la banque

FINANCIAL_STATEMENT_EBN_2017 (2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here